ZFE et fin du diesel à Lyon : top départ pour la concertation

Publié le par

En mars dernier, la métropole de Lyon a voté la mise en place d’une zone à faibles émissions (ZFE) plus stricte que celle en vigueur actuellement, incluant les véhicules particuliers et excluant notamment tous les véhicules diesel. Professionnels et particuliers peuvent maintenant donner leur avis.

© Grand Lyon
© Grand Lyon

La métropole lyonnaise a lancé début septembre une concertation autour de sa future zone à faibles émissions (ZFE-m). Cette dernière va s’étaler sur cinq mois, jusqu’au 5 février prochain, l’objectif étant de déterminer le calendrier de sortie définitive du diesel et le périmètre d’interdiction des Crit’Air 4, 3 et 2 d’ici à 2026, ainsi que les mesures d’accompagnement des automobilistes.

C’est évidemment la sortie du diesel, soit l’interdiction des véhicules jusqu’à la vignette Crit’Air 2 qui aura le plus fort impact au niveau de la métropole concernant pas moins de 588 132 véhicules à l’horizon 2026, dont 99 500 VUL*.

Notons qu’à l’heure actuelle les véhicules utilitaires légers et les poids lourds ayant des vignettes Crit’Air 3, 4, 5 ou non classés ne peuvent déjà ni circuler ni stationner à l’intérieur de la zone. Le périmètre, amené à être élargi, comprend pour le moment les villes de Lyon, Villeurbanne, Caluire-et-Cuire, une partie de Bron et de Vénissieux.

Pour participer à la concertation, un site internet dédié centralise l’ensemble des informations et des comptes rendus. Plus de 550 contributions ont été enregistrées en quelques jours.

PNG - 94.1 ko

*données issues du site dataviz.statistiques.developpement-durable.gouv.fr ne prenant pas en compte le renouvellement naturel du parc.

Mots clefs associés à cet article : Zones à Faibles Emissions (ZFE), Loi Climat

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter