WLTP : « l’impact sur les valeurs de CO2 plus élevé que prévu »

Publié le par

WLTP : « l'impact sur les valeurs de CO2 plus élevé que prévu »

Alors que l’été bat son plein, ce mois d’août 2018 marque la dernière ligne droite avant la généralisation des nouvelles normes antipollution et du cycle de mesure des consommations et rejets polluants WLTP, au 1er septembre prochain. Ce passage définitif du cycle NEDC aux valeurs NEDC corrélées pourrait avoir « un impact plus important que prévu sur les taux d’émissions de CO2 des véhicules », selon les derniers chiffres Jato.

Les résultats, obtenus grâce à CO2MPAS*, font état d’un écart moyen entre les deux valeurs qui atteindrait 9,6 g/km, contre 8 g/km estimés en avril dernier. « Cela pourrait entraîner d’importantes sanctions financières pour les constructeurs automobiles (95 euros par gramme et par véhicule, NDLR) », précise le fournisseur mondial d’intelligence d’affaires automobile.

Résultats par segments

Jato a également affiné ses résultats en fonction des différents segments. Les véhicules haut de gamme sont sans surprise les plus touchés avec un écart allant jusqu’à 18,3 g/km, alors que les micro-citadines n’affichent qu’un écart moyen de 6,6 g/km. Pour l’instant, la majorité des voitures ré-homologuées se situent dans les segments A et B. « La différence moyenne entre les valeurs NEDC et WLTP pourrait alors encore augmenter jusqu’à +10,3 g/km en prenant en compte dans l’analyse les segments supplémentaires, où le poids des émissions est plus important », avertit l’étude.

JPEG - 90.9 ko

« Si on extrapole cette valeur à l’ensemble de la flotte, les valeurs de CO2 pourraient atteindre 130 g/km en 2019, ce qui représente une augmentation significative de 12 g / km par rapport aux 118 g / km actuellement observés », extrapole un porte-parole de l’entreprise.

Et de conclure : « Ce qui est également inquiétant pour l’industrie, c’est que le lancement des modèles ré-homologués ne progresse pas aussi rapidement que prévu. Il a fallu 11 mois pour que 20% des versions existantes soient mises sur le marché. L’industrie pourrait faire face à un arriéré de véhicules qui ne peuvent être enregistrés s’il n’est pas achevé au 31 août ».

*Outil mis au point par la Commission européenne et l’ACEA (Association des Constructeurs Européens d’Automobiles)

Mots clefs associés à cet article : CO2, Bonus-malus, WLTP, NEDC

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER