Volvo racheté par le chinois Geely

Publié le par

Volvo avait le teint pâle des hommes venus du Grand Nord, la marque aura désormais les yeux bridés. C’est en effet Geely, un constructeur chinois, qui a racheté la marque, possession de Ford. Après le rachat de Jaguar et Land Rover par l’indien Tata en 2008, voici encore un fleuron de l’industrie automobile occidentale qui passe sous pavillon “exotique”. Doit-on y voir un signe des temps ? Le Vieux Continent perd petit à petit le contrôle de son industrie automobile au profit de pays qui n’ont plus d’émergent que le nom. Quoi qu’il en soit, Geely, qui n’est que le dixième constructeur chinois, espère pouvoir “relever” le constructeur suédois en deux ans grâce au marché intérieur chinois, grand amateur de voitures premium. Geely peut compter sur le soutien de l’État chinois, ce qui devrait lui permettre de bien se placer sur les marchés publics. Le repreneur a promis de conserver les usines en Suède et en Belgique, alors qu’une usine capable de produire 300 000 Volvo serait construite en Chine. La clôture de la transaction est attendue pour le troisième trimestre 2010.

Mots clefs associés à cet article : Volvo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter