Volkswagen modernise sa Passat

Publié le par

La berline, qui fête ses cinq ans, reçoit à quelques semaines du salon de Genève un léger restylage. Ces évolutions stylistiques s’accompagnent d’une mise à jour technologique et du retour de la version hybride rechargeable, baptisée "GTE".

Volkswagen modernise sa Passat

Commercialisée à environ 30 millions d’exemplaires depuis 1973, la Volkswagen Passat est une routière incontournable. Présentée en 2014, sa huitième génération se met à jour stylistiquement et technologiquement en ce début d’année 2019.

Au chapitre du design, Volkswagen a joué la carte de l’évolution. Le restylage de la Passat porte essentiellement sur les pare-chocs avant et arrière, la grille de calandre. La routière reçoit de nouveaux projecteurs, feux de jours, feux arrières et antibrouillards à LEDS. Trois nouvelles teintes, baptisées "Lapiz Blue", "Bottlegreen" et "Sandgold" intègrent le nuancier et quatre nouveaux design de jantes alliages sont proposés. Enfin, le monogramme "Passat" est désormais apposé au centre du volet de coffre. À l’intérieur, de nouvelles garnitures apparaissent tandis que le volant et les cadrans sont modernisés.

"Les plus faibles TCO du marché"

Côté motorisations, cette nouvelle Passat embarque des blocs carburant au sans-plomb comme au gazole. En essence, Volkswagen propose trois moteurs TSI : 1.5l 150 ch, 2.0l 190 ch et 2.0l 272 ch. En diesel, trois TDI figurent au catalogue en 1.6l de 120 ch, 2.0l de 190 ch et 2.0l de 240 chevaux. Le nouveau moteur 2.0 TDI Evo de 150 chevaux venant assurer le milieu de gamme. Volkswagen précise que toutes ces motorisations disposent d’un filtre à particules et répondent à la nome Euro 6d-TEMP.

Selon Volkswagen, la Passat restylée "présente un faible coût d’exploitation". "Du point de vue du coût de possession (TCO), elle fait partie des modèles les plus avantageux de la catégorie. La Passat SW avec le moteur 2.0 TDI de 150 chevaux affiche un TCO de 17,3 centimes/km. Soit la meilleure valeur parmi la concurrence", affirme le constructeur.

La gamme se structure désormais autour de trois finitions : Base, Business, Élégance. Les deux dernières pouvant recevoir, en option, un pack R-Line offrant des attributs sportifs au véhicule. Une version R-Line Edition sera également proposée, en édition limitée, à son lancement au mois de mai.

En outre, la Passat est toujours proposée en finition Alltrack, c’est à dire avec une transmission intégrale. Enfin, la version hybride rechargeable GTE (1.4 TSI de 156 ch et moteur électrique de 115 ch) forte de 218 chevaux revient au catalogue et peut désormais rouler en 100% électrique sur 55 kilomètres (WLTP).

Davantage de technologies embarquées

La mise à jour de la Passat n’est pas qu’une question stylistique. Volkswagen apporte à sa routière un contenu technologique renforcé et inédit. Ainsi, celle-ci embarquent de nouveaux équipements d’aides à la conduite, regroupés sous la marque IQ.Drive, ouvrant la voie à une conduite 100% autonome.

Le nouvel assistant de conduite "Travel Assist", "permet une conduite partiellement automatisée sur presque la totalité de la plage de vitesse du véhicule", promet Volkswagen. C’est-à-dire jusqu’à 210 km/h. Ce système prend en charge les fonctions de régulateur de distance ("ACC") et du maintien de voie automatique ("Lane Assist"). Bien entendu, afin de profiter de ce système de conduite autonome de niveau 2, le conducteur doit, en permanence, garder une main sur le volant.

La Passat devient également un e voiture connectée avec l’apparition de la commande vocale "Hello Volkswagen". En prononçant cette phrase, et après retour du véhicule, le conducteur peut alors activer la navigation, changer de station de radio, etc.

Pour les gestionnaires de flottes, Volkswagen indique avoir développé la solution "We Connect Fleet", offrant un carnet de route numérique, une fonction de surveillance de la consommation et un gestionnaire d’entretien. Les tarifs n’ont pas encore été communiqués et la présentation officielle du véhicule interviendra lors du salon de Genève.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Berline

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter