[Vidéo] Volkswagen T-Cross : le "T" manquant ?

Publié le par

Grand absent du Mondial de l’Automobile, Volkswagen a préféré dévoiler son nouveau SUV, en première mondiale, au sein d’une usine désaffectée d’Amsterdam. Citadin, le T-Cross vient boxer dans une catégorie déjà bien encombrée mais dont les stars (Nissan Juke, Peugeot 2008 et Renault Captur) sont vieillissantes. Présentation en images et en détails.

Le Volkswagen T-Cross a été présenté à Amsterdam le 25 octobre.
Le Volkswagen T-Cross a été présenté à Amsterdam le 25 octobre.

Volkswagen l’avait promis, c’est désormais chose faite. Le catalogue du constructeur allemand comprend un SUV tous les 20 centimètres. De l’imposant Touareg (4,87m) au tout nouveau T-Cross (4,11m). S’intercalent entre ces deux extrêmes -par taille décroissante- le Tiguan Allspace (4,70m), le Tiguan (4,48m) et le T-Roc (4,23).

Le T-Cross vient compléter par le bas l'offre de SUV Volkswagen
Le T-Cross vient compléter par le bas l’offre de SUV Volkswagen

Avec une telle offre, Volkswagen maximise ses chances de peser sur un segment dont la part de marché ne cesse d’augmenter. En France, entre 2011 et 2018, celle-ci a progressé de 24 points pour atteindre 35%. Autrement dit, aujourd’hui, plus d’un véhicule vendu sur trois est un SUV.

Disponible mi-2019, le nouveau Volkswagen T-Cross aura fort à faire dans le sous-segment ultra concurrentiel des SUV urbains, où règnent plusieurs stars comme les Nissan Juke, Peugeot 2008, Renault Captur. Et, dans une moindre mesure, les plus récents Citroën C3 Aircross, Opel Crossland X ou Kia Stonic

Comment se distinguer ?

Déclinaison SUV de la citadine Polo, le T-Cross entend émerger sur le marché en misant sur les points suivants : le design et les possibilités de personnalisation, l’offre technologique et sécuritaire et enfin la modularité intérieure.

Basée sur la plateforme MQB A0, le Volkswagen T-Cross est ultra-compact. D’une longueur de 4,11 mètres, il est le deuxième plus petit SUV du segment après le Ford Ecosport et ses 4,09 mètres. Selon le constructeur, son coffre est capable d’embarquer entre 385 et 455 litres de bagages. Un volume rendu possible grâce à l’intégration d’une banquette arrière coulissante sur 14 centimètres. Ce dispositif peut être complété, en option, par un siège avant rabattable autorisant le transport à bord de longs objets.

Ce bandeau réfléchissant reliant les feux arrières est un élément de design inédit chez Volkswagen
Ce bandeau réfléchissant reliant les feux arrières est un élément de design inédit chez Volkswagen

Inaugurant de nouveaux éléments stylistiques, comme une inédite signature lumineuse à l’avant et des optiques arrières en forme de "C" reliées par un bandeau réfléchissant, le T-Cross joue à fond la carte de la personnalisation extérieure et intérieure.

Volkswagen propose onze teintes de carrosserie, dont certaines plutôt vives : "Turquoise Maui" ou "Orange Energy". Celles-ci peuvent être complétées par une série de stickers et de jantes colorées. À l’intérieur, les selleries aussi peuvent être colorées. Quant au tableau de bord, il peut recevoir l’un des nombreux packs comprenant des applications décoratives (de la teinte de la carrosserie ou non).

L'offre de personnalisation concerne même les jantes du T-Cross.
L’offre de personnalisation concerne même les jantes du T-Cross.

Au chapitre technologie, ce T-Cross embarque ce qui se fait de mieux chez Volkswagen. Derrière le volant, les traditionnels compteurs analogiques disparaissent au profit de l’Active Info Display. C’est-à-dire de la seconde génération du combiné d’instrumentation 100% digital du groupe Volkswagen. Un dalle numérique de 10,25 pouces capable d’afficher aussi bien la vitesse que la cartographie du GPS. En fonction des finitions la taille de l’écran d’infotainment varie, elle, de 6,5 pouces à 8 pouces.

La nouveauté Volkswagen n’oublie pas non plus de faire le plein d’aides à la conduite. Le T-Cross offre, de série, l’assistant au maintien dans la voie, le régulateur de vitesse adaptatif, le système de freinage automatique avec détection des piétons.

Une gamme simplifiée

Sous le capot, Volkswagen joue la carte de la simplicité. Le constructeur allemand ne propose que des motorisations thermiques : deux essences et un seul bloc diesel. En essence, c’est le 1.0 TSI qui officie. Ce trois cylindres étant décliné en 95 et 115 chevaux. En diesel, c’est le 1.0 TDI de 95 chevaux qui a été retenu. À noter que les deux moteurs les plus puissants sont disponibles en boîte mécanique ou avec la boîte auto DSG 7 à double embrayage.

Ces moteurs pourront être combinés avec les quatre finitions : T-Cross, Lounge, Carat et R-Line. Lors de la présentation du modèle, Volkswagen a indiqué que les tarifs débuteront à partir de 19 200 euros. La marque a également annoncé l’ouverture des commandes d’une série limitée de lancement. Baptisée "First Edition" elle est d’ores et déjà proposée au tarif de 26 300 euros.

Les flottes ne sont pas oubliées. Volkswagen a prévu une finition Lounge Business pour son T-Cross. Selon nos informations, cette version sera proposée aux alentours de 22 000 euros.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, SUV, SUV citadin A0

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER