Volkswagen Golf Sportsvan : une affaire de famille

Publié le par

La version monospace de la Golf bénéficie du restylage appliqué à sa petite sœur. Suffisant pour sortir de l’ombre du Touran ?

Le volume du coffre de la Golf Sportsvan varie de 500 à 590 litres.
Le volume du coffre de la Golf Sportsvan varie de 500 à 590 litres.

Positionné entre la Golf et le Touran, la Golf Sportsvan fait partie des rares monospaces compacts dont la longueur ne dépasse pas les 4,40 m. Sur ce segment la concurrence est quasi inexistante, et seul le BMW Série 2 Active Tourer avance des caractéristiques similaires. Un atout pour la Sportsvan, qui peut cibler les conducteurs stationnant fréquemment en ville qui recherchent un véhicule plus habitable et agréable à vivre qu’une compacte.

Un restylage discret

Commercialisée en 2014 à la suite de la Golf Plus qu’elle remplace, la Sportsvan a profité du dernier Salon de Francfort pour s’appliquer quelques retouches chirurgicales : le bouclier avant est légèrement retravaillé, tout comme les projecteurs qui peuvent désormais accueillir du full LED. Ce manque d’ambition évolutif ne nuit pourtant pas à la Sportsvan, qui vieillit plutôt bien grâce son design anguleux toujours dans l’air du temps. À l’intérieur, les retouches sont également légères et concernent le système multimédia, qui peut désormais supporter la commande gestuelle dans sa version la plus onéreuse. Les surfaces vitrées et les cotes généreuses dans l’habitacle délivrent une sensation d’espace appréciable. Quant au volume de coffre, il varie de 500 à 590 litres grâce à la banquette arrière coulissante et permet d’envisager de partir en vacances à quatre.

Outre des nouvelles aides à la conduite, dont un assistant embouteillage qui gère la direction et la vitesse jusqu’à 60 km/h avec obligation de garder les mains sur le volant, ce restylage est l’occasion pour Volkswagen d’introduire deux motorisations turbodiesel : le 1.6 l TDI de 115 chevaux et le 2.0 l TDI de 150 chevaux essayé ici, qui est équipé d’un système de désactivation des cylindres. Ce niveau de puissance emmène confortablement la Sportsvan, qui n’aime pas trop être bousculée lorsque équipée de la boîte automatique DSG 7. Un comportement qui sied bien au caractère familial de l’auto, tout comme sa frugalité (4,7 l/100 km en cycle mixte).

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER