Voitures-radar : les premiers résultats dévoilés !

Publié le par

Interrogé par le sénateur Michel Raison (Haute-Saône - Les Républicains) sur l’expérimentation des voitures-radar conduites par un opérateur privé , le Gouvernement dévoile une partie des résultats.

Voitures-radar : les premiers résultats dévoilés !

Pour mémoire, cette externalisation de la conduite des voitures radars est expérimentée depuis avril 2018 en Normandie. Jusqu’en septembre, l’expérimentation n’a concerné que cinq véhicules dans les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime pour les opérations de préparation à la mise en service opérationnelle. Elle a ensuite été étendue à la région avec 26 voitures en service.

Le Gouvernement souligne alors que, pour le seul mois d’octobre 2018, 190 sorties de voitures radars ont été comptabilisées avec en moyenne 200 km de parcourus par sortie, soit 3 h 55 de contrôle par sortie. Au total, 2 248 messages d’infractions ont été générés pour l’établissement de 1 873 amendes pour excès de vitesse et une recette globale mensuelle de plus de 250 000€*.

Si le ministère de l’Intérieur n’a pas dévoilé davantage de chiffres, il rappelle que « l’objet du marché d’externalisation a été limité à la simple conduite du véhicule sans aucun paramétrage du radar ni choix des itinéraires de la part du prestataire privé. Ces dernières missions restent de la compétence exclusive des services de l’État. Par ailleurs, les opérations de contrôles sont automatisées et ni le chauffeur du véhicule, ni la société qui l’emploie n’ont connaissance des infractions relevées. »

Enfin, rien n’est avancé sur le déploiement national de ces voitures-radar, annoncé initialement pour mi-2019.

*montant moyen de l’amende : 135€

Mots clefs associés à cet article : Ministère, Sécurité routière, Radar

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter