Voiture autonome et sécurité : les enjeux de l’automobile au CES 2019

Publié le par

Le Consumer Electronics Show (CES), qui se tient actuellement à Las Vegas, serait-il devenu un nouveau Salon de l’automobile ? La question se pose au vu des nombreuses nouveautés technologiques dévoilées dans le cadre de cet événement. Les constructeurs, les équipementiers mais aussi les fournisseurs de services du secteur affichent tous deux objectifs communs : développer la voiture de demain et améliorer la sécurité des véhicules.

L'automobile est l'une des industries les plus représentées sur ce CES 2019.
L'automobile est l'une des industries les plus représentées sur ce CES 2019.

Cette édition 2019 du CES est marquée par une forte présence d’acteurs de l’automobile, faisant de cette industrie l’une des plus représentées sur l’évènement. En cause : le développement de la voiture autonome et des technologies de conduite au service de la mobilité et de la sécurité des véhicules. Les nouveautés présentées démontrent à quel point la frontière entre les activités des constructeurs et celles des équipementiers est devenue poreuse, faisant de ces entreprises soit des partenaires soit des concurrents.

Quelle voiture pour demain ?

JPEG - 21.2 ko
À en croire les constructeurs, la voiture de demain sera forcément autonome. Tous travaillent sur le sujet, comme Toyota avec son modèle d’essai autonome P4. Ce véhicule expérimental de prochaine génération, dérivé du vaisseau amiral de Lexus, la LS 500h, est beaucoup plus perfectionné que son prédécesseur. Il est équipé de caméras supplémentaires pour améliorer la perception de l’environnement latéral et de nouveaux capteurs d’images. Le système de radar est optimisé pour élargir le champ de vision, en particulier dans le périmètre immédiat du véhicule. Bénéficiant d’une puissance de calcul supérieure, ses systèmes peuvent exécuter un plus grand nombre d’algorithmes d’apprentissage pour une évolution plus rapide. Les informations des capteurs sont donc traitées plus efficacement, au bénéfice d’une réactivité accrue à l’environnement du véhicule. Le P4 rejoindra la flotte de conduite autonome expérimentale de Toyota au printemps.

PNG - 166.2 ko
De son côté, l’entreprise nippone Clarion a dévoilé son système de récupération automatique et à distance de véhicule, Long-Range Summon. Ce dernier associe différentes technologies : technologies de connexion et de contrôle des informations de position, interface homme-machine, technologie intégrée de contrôle des véhicules pour les dispositifs de commande et de freinage et système exclusif de reconnaissance de l’environnement.

JPEG - 261.3 ko
Car l’avènement de la voiture autonome ne pourra se faire sans d’importantes capacités de communication intégrées aux voitures. C’est pourquoi Ford annonce d’ailleurs que tous ses nouveaux modèles commercialisés aux États-Unis (et probablement en Europe par la suite) bénéficieront de la technologie V2X de série. Si cela ne parle pas au grand public, il s’agit pourtant d’une technologie fondamentale pour les futurs véhicules autonomes, permettant aux voitures de communiquer entre elles, mais aussi avec les infrastructures. Une ambition poursuivie également par TomTom, qui va collaborer avec Denso dans le cadre de sa plate-forme logicielle pour véhicules autonomes. La cartographie haute définition du spécialiste de la navigation fonctionnera avec les capteurs embarqués Denso, tels que des caméras et radars, afin d’alimenter les fonctions de localisation, de perception et de planification de trajectoire pour un système de conduite autonome complet.

L’autonomie au service de la mobilité

N’oublions pas les navettes ! Avec l’idée qu’elles offriront une mobilité complémentaire aux réseaux de transport public existants, ces véhicules électriques sont les plus avancés en termes d’autonomie à date. Le groupe français Transdev a d’ailleurs profité du CES 2019 pour annoncer plusieurs nouveaux partenariats. Objectif : renforcer sa place de leader de la mobilité dans le monde. Tout d’abord avec le fabricant de véhicules électriques e.GO et l’équipementier ZF. Le premier fournira la navette électrique, connectée et autonome e.GO Mover, le second ses systèmes de moteurs électriques ainsi que son intelligence artificielle. Combinées à la supervision d’infrastructures connectées et d’application client de Transdev, ces solutions devraient aboutir à une offre fonctionnelle d’ici à 2020, avec pour priorité les marchés français et allemands.

PNG - 296.5 ko
Un second partenariat permettra à Transdev de profiter de la suite logicielle de conduite autonome et des capteurs de Torc Robotics pour la navette autonome de niveau 4 i-Cristal. L’intégration de cette dernière technologie permettra à i-Cristal de s’insérer aisément dans la circulation urbaine tout en respectant les normes les plus exigeantes, jusqu’à une vitesse de 30 km/h. Des tests sur circuit fermé sont déjà en cours, tandis que ceux sur route ouverte débuteront une fois obtenues les autorisations de sécurité, avant de procéder à des expérimentations de service public sur deux sites en France, à Paris-Saclay et Rouen.

Quid de la sécurité ?

Enfin, comme l’un des enjeux majeurs de la conduite autonome comme traditionnelle est la sécurité, plusieurs solutions innovantes tendent à répondre à cette problématique. Sur le CES, Valeo met en avant Drive4U Remote, qui autorise le contrôle à distance d’un véhicule autonome dans des moments où une assistance se révèle nécessaire, ou XtraVue Trailer, qui rend invisible une remorque ou une caravane dans le rétroviseur du véhicule tractant l’attelage. Mais le plus surprenant est sans nul doute le Voyage XR, un système permettant de « téléporter » quelqu’un à bord d’un véhicule. Un opérateur pourrait ainsi prendre à distance les commandes pour ramener celui-ci à bon port. Une technologie qui ouvre aussi la voie à de nouveaux services liés à la gestion de flotte ou à des assistances à distance pour les navettes autonomes.

JPEG - 61 ko

Mots clefs associés à cet article : Ford, Hyundai, Toyota, TomTom, Véhicules autonomes, Valeo, ZF, Clarion, Transdev

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER