[Vidéo] « Verser dans le monde du tout électrique, c’est absurde »

Publié le par

L’Automobile & L’Entreprise poursuit son format d’interviews vidéos, lancé pendant le confinement. C’est aujourd’hui avec Stéphane Crasnier, président et directeur général d’Alphabet France, que nous avons eu la chance de converser. Un entretien à découvrir en replay.

En mai dernier, à la sortie du premier confinement, Stéphane Crasnier nous avait certifié que « le monde de la LLD s’en sortir[ait] grâce à sa flexibilité ». Neuf mois et un passage en 2021 plus tard, le président-directeur général de la structure de location longue durée Alphabet n’en démord pas, « la LLD est sans nul doute l’un des outils qui a permis de passer un peu mieux cette vague. » Il reste toutefois des efforts à opérer pour « accélérer la digitalisation des parcours afin de faciliter l’expérience de nos clients et offrir encore plus de conseils » concède Stéphane Crasnier.

Pour cette nouvelle année, l’expert voit en effet se dessiner « une tendance forte qui va perdurer, voire s’accélérer : c’est la consommation différente de la mobilité à travers l’outil. » Pensant notamment à l’usage de véhicules hybrides ou électriques, qui a fortement évolué, le président-directeur général d’Alphabet refuse cependant d’annihiler la diversité du mix énergétique de ses clients professionnels. « Nous n’avons jamais voulu verser dans le monde du tout électrique, à mon sens absurde, car il y a encore un véritable appétit pour les véhicules thermiques ou diesel lorsque les besoins lui correspondent » assure notre interlocuteur. Une prise en compte lucide des attentes de flottes qui forgera la base des nombreux projets envisagés par le loueur pour 2021, « pensés autour de trois directions : satisfaction client, optimisation de ce qu’est Alphabet France et collaboration renforcée » détaille Stéphane Crasnier.

Mots clefs associés à cet article : Alphabet, Flotte, Location en longue durée (LLD), vidéo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter