[Vidéo] « Avec Total Mobility, nous espérons déployer une solution d’autopartage d’ici la fin de l’année. »

Publié le par

L’Automobile & L’Entreprise poursuit son format d’interviews vidéo avec Pauline Bovyn, directrice marketing de Total Mobility. Un entretien à découvrir en replay.

Créée en avril 2020, le département Mobilité et nouvelles énergies - dont Pauline Bovyn est directrice Marketing - s’inscrit dans l’ambition de neutralité carbone que le groupe Total compte atteindre d’ici 2050. Cette nouvelle entité, au travers de sa marque Total Mobility (ex-Total Fleet), contribue à la transformation du groupe en un acteur multi-énergies, en témoigne son très prochain changement de nom pour devenir TotalEnergies. Pas de doute donc, l’accent est mis sur la réponse au mix énergétique multiple des parcs automobiles. Pour preuve : le maillage de stations qui s’étoffe et se diversifie avec le déploiement de stations de mobilité électrique. « Nous opérons plus de 10 000 bornes aujourd’hui en France avec un objectif de 20 000 d’ici la fin de l’année et 100 000 d’ici 2025.. On s’engage aussi à créer des stations 100 % hydrogène dont deux d’ici fin 2022 sur des grands axes autoroutiers nationaux fréquentés par les poids lourds », rappelle Pauline Bovyn.

Premier distributeur en France de biocarburant E85, le groupe n’en oublie toutefois pas les sources d’approvisionnement classiques, travaillant toujours sur leur efficacité énergétique en particulier le diesel « qui reste encore une réponse pour beaucoup d’usages. » Et si la baisse de fréquentation de ses stations a été effective du fait des déplacements restreints, Total Mobility a continué le recrutement de nouveaux clients, sur l’offre télématique notamment. « On sent en effet que nos clients n’ont pas arrêté leurs activités mais ont pris plus de temps à analyser ce qui pouvait les aider à mieux gérer leur flotte », observe Pauline Bovyn. Par conséquent, « on a conservé notre rythme de projets pour continuer d’enrichir les services de notre carte multi-énergies. » Ainsi, en plus de partenariats conclus avec le voiturier Ector et l’enseigne d’entretien Carglass, une solution d’autopartage – « qu’on espère mettre sur le marché d’ici la fin de l’année », escompte Pauline Bovyn –, est à venir.

Mots clefs associés à cet article : Total, Diesel, Véhicule électrique, Flotte, Mobilité durable, Télématique, Mobilité hydrogène, vidéo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter