[Vidéo] « Il y a une nécessité de régulation devant l’offre pléthorique des constructeurs »

Publié le par

L’Automobile & L’Entreprise poursuit son format d’interviews vidéo avec Stéphane Crasnier, directeur général d’Alphabet France. Un entretien à découvrir en replay.

Après un début d’année moralement compliqué, « où on se disait : à quand la fin ? », Stéphane Crasnier, directeur général d’Alphabet France, entrevoit désormais un contexte plus optimiste, pour ses clients notamment. Car, pour le loueur, « l’année 2020 a été plutôt bonne étant donné que la LLD est une bonne valeur refuge en période de crise. » Si le regain d’activité pour Alphabet et ses prospects s’amorce donc, certes de manière hétérogène suivant la solidité des structures concernées, c’est aussi et surtout grâce à un développement de services en lien avec l’électrification et une digitalisation accrue.

Pour autant, ce parcours numérique étoffé n’a pas empêché Alphabet d’étendre son maillage de centres AlphaRent « pour répondre aux besoins de flexibilité de la location moyenne durée et être au plus proche des clients », souligne Stéphane Crasnier. Une proximité à ne pas négliger qui se retrouve également dans les futurs projets du loueur comme une solution de crédit mobilité pour les longs trajets ou une application visant à échanger directement avec le conducteur. Le renforcement de la partie conseil figure aussi au menu des prochaines réalisations, « car il y a une nécessité de régulation devant l’offre pléthorique des constructeurs et un accompagnement des ventes privées », affirme le directeur général d’Alphabet France.

Mots clefs associés à cet article : Alphabet, Véhicule électrique, Flotte, LMD - Location de moyenne durée, Location en longue durée (LLD), Digitalisation

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter