[Vidéo] FMMC : Auto-partage et covoiturage, quels avantages pour les entreprises ?

Publié le par

La dernière soirée de l’année 2018 du Fleet & Mobility Managers Club (FMMC) a eu lieu le 12 décembre aux Salons Hoche (Paris). Une soixantaine de gestionnaires de flotte a pu débattre des avantages de l’auto-partage et du covoiturage.

Cette video n'est plus disponible

Les nouvelles mobilités sont au cœur des préoccupations de nombreuses entreprises, et les gestionnaires de flotte sont partie prenante dans leur mise en œuvre. Aussi n’est-ce pas un hasard si auto-partage et covoiturage, sur les trajets domicile-travail en premier lieu, sont des solutions qu’ils regardent de très près. On pourrait les croire indépendantes l’une de l’autre, mais à écouter Patrick Martinoli, directeur délégué Innovation Projets et expertise automobile du groupe Orange, et David Di Nardo, directeur du développement de Klaxit, ce sont des solutions largement complémentaires.

« Le covoiturage, explique ce dernier, c’est déjà de … l’auto-partage. Le covoitureur prend à son bord des personnes, généralement des collègues qui font le même trajet que lui pour aller au travail et pour en revenir. La voiture peut être une voiture personnelle, mais aussi une voiture de fonction, voire une voiture mise à la disposition d’un collaborateur en auto-partage. »

350 000 trajets quotidiens en covoiturage

Sur les trajets courts et réguliers, organiser un covoiturage n’est pas toujours simple, mais les problèmes peuvent facilement être résolus en faisant appel à des entreprises spécialisées. Klaxit est l’une des plus importantes en France. L’application mobile qu’elle a créée et largement enrichie depuis quatre ans supprime les principaux freins à cette solution de mobilité. « Nous nous sommes déployés sur plus de 800 sites partout en France et constatons que lorsque des réseaux se mettent en place, ce sont en moyenne 8 salariés sur 10 de nos 170 entreprises partenaires qui trouvent des covoitureurs pertinents. Cela représente 350 000 trajets par jour ! » , rapporte David Di Nardo.

Orange a adopté le covoiturage sur quelques-uns des sites. Il s’est développé parallèlement à l’auto-partage. Patrick Martinoli explique : « Aujourd’hui, nous avons 3 900 véhicules à la disposition de nos collaborateurs. Nous comptons 35 000 abonnés, qui peuvent avoir recours à l’auto-partage soit à titre professionnel soit à titre personnel le soir dès 18 h 00 et jusqu’à 9 h 00 le lendemain matin ou le week-end. Cet usage leur est alors facturé selon des modalités particulières. Cet usage privé est un apport social extrêmement important, et cela a bien été notre volonté première. Il nous a permis d’améliorer la rentabilité du système et d’en réduire les coûts. »

En auto-partage aussi, à chaque usage correspond un vehicule

Stéphane Dugot, chargé de mission auto-partage chez Engie, se dit en parfait accord sur ce double objectif, et la flotte de dix voitures électriques en auto-partage s’ouvre petit à petit à l’usage particulier. Il rejoint Patrick Martinoli quand celui-ci affirme que l’auto-partage n’a pas pour premier objectif d’abaisser le coût global du parc automobile en réduisant, quand cela est possible, le nombre de véhicules en parc. Pour les deux intervenants, la priorité est surtout de faciliter l’accès aux nouvelles mobilités à un nombre de plus en plus grand de collaborateurs.

Des utilitaires auto-partagés

C’est ce principe qui guide la réflexion du spécialiste de l’aménagement des véhicules Sortimo by Gruau pour ses futurs produits. Carle-Emmanuel Barbez, directeur du marketing, détaille : « Aujourd’hui, un technicien se voit attribuer un véhicule pour pouvoir se déplacer avec son matériel. Demain grâce au conteneur appelé “sContainer” que nous avons conçu, il sera possible de dissocier la partie porteur du véhicule de la partie dédiée aux outils nécessaires pour le technicien. Une fois le sContainer déchargé, le véhicule peut immédiatement servir : une voie ouverte à des utilitaires auto-partagés. »

Mots clefs associés à cet article : Flotte, Autopartage, Covoiturage, Club, Nouvelles mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER