Essai - Suzuki Swift Hybrid : pétillante et économe

Publié le par

Sur les routes depuis 2017, la troisième génération de Suzuki Swift profite depuis l’automne d’un léger restylage et d’un recentrage de ses motorisations sur l’unique bloc 1.2 l Dualjet Hybrid de 83 chevaux.

Pour son restylage, la Suzuki Swift devient
Pour son restylage, la Suzuki Swift devient "hybride". © Antonin Moriscot / A&E

Inutile de chercher deux moteurs sous le capot de la nouvelle SuzukiSwift Hybrid. Il n’y en a pas. Badgée SVHS [Smart Hybrid Vehicle by Suzuki, ndlr], la citadine embarque en réalité une solution de micro-hybridation légèrement plus poussée que la concurrence. Son quatre-cylindres essence est associé à un atlerno-démarreur – jouant le rôle de moteur électrique – et à une batterie lithium-ion de 12 volts (d’une capacité de 10 Ah, soit 0,12 kWh) dont le cycle de charge dépend du comportement du conducteur. Les phases de décélération et de freinage permettent sa recharge. L’énergie ainsi accumulée est libérée à l’accélération pour soulager le bloc thermique. Cela permet d’abaisser les consommations et émissions de CO2 de l’auto, déjà contenues vu son poids (de 865 à 975 kg). La citadine japonaise avance, selon sa fiche technique, une homologation en WLTP à 4,9 l/100 km pour des rejets de CO2 de 111 g/km. Sur route, la solution SVHS est efficace et transparente : le conducteur est informé en temps réel, grâce à un schéma présent au tableau de bord, des phases de fonctionnement du moteur tandis que les sensations sont bien là.

Petit kart

Véritable « petit kart », la Suzuki Swift offre un dynamisme rare dans la catégorie, un comportement routier très rassurant et un confort correct. Bémol toutefois, un léger manque de puissance apparaît sur les grands axes, obligeant alors à jouer du levier de vitesse. Les conducteurs fâchés avec la pédale d’embrayage trouveront leur intérêt dans la version à boîte CVT. Ceux évoluant en campagne ou sous des conditions climatiques dégradées se tourneront volontiers vers les versions Allgrip à quatre roues motrices. Habitabilité et volume de chargement sont satisfaisants pour la catégorie. Côté équipements, la citadine offre une dotation de série très complète dès son entrée de gamme. Les niveaux supérieurs apportant davantage d’aides à la conduite (freinage actif d’urgence, reconnaissance des panneaux, alerte de trajectoire et franchissement de ligne) et de confort (clim auto, sièges chauffants) et une présentation un poil plus valorisante contre un modique supplément.

Suzuki Swift Hybrid : la gamme, les prix
VersionPuissance fiscaleÉmissions de CO2Prix
1.2 l Dualjet Hybrid 83 ch Avantage4 CVà partir de 111 g/km15 340 €
1.2 l Dualjet Hybrid 83 ch Privilège (1,2)4 CVà partir de 111 g/km17 040 €
1.2 l Dualjet Hybrid 83 ch Pack (1,2)4 CVà partir de 111 g/km17 800 €

1. Boîte auto : + 1 200 €
2. Version Allgrip 4x4 : + 1 500 €

Mots clefs associés à cet article : Suzuki, Citadine, Micro-hybridation

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter