[Vidéo] Essai - Peugeot 2008 : Un sacré numéro !

Publié le par

Œil pour œil… Après avoir respectivement renouvelés leurs citadines phares Clio et 208, Renault et Peugeot s’affrontent sur le marché des SUV compacts. Si Renault tire le premier en remplaçant son Captur, Peugeot dégaine à son tour un nouveau 2008. Le terme « nouveau » n’est en rien usurpé, car si la marque au losange s’inscrit dans la continuité sur le plan du style, Peugeot ose au contraire bousculer les lignes…

Avec le premier 3008, agréable à l’usage mais peu séduisant sur la forme, Peugeot s’est contenté, au moment de le remplacer, de conserver uniquement son patronyme, et a pris le risque payant de tout modifier en profondeur. Bien lui en a pris, le 3008 étant désormais le SUV le plus vendu en France ! Avec le 2008, situé comme son nom l’indique sur le segment inférieur, Peugeot applique exactement la même stratégie. Excepté le nom, identique, impossible de voir sur ce second opus un quelconque lien de parenté avec la première mouture, plus proche d’un break surélevé que d’un SUV. Outre un design agressif avec ses phares en « dents de sabre », le nouveau 2008 joue à fond la carte de la personnalisation en proposant un toit de couleur dissociée. Basé sur la nouvelle plateforme CMP, commune à la 208, le 2008 en profite pour gagner de précieux centimètres (4m30), ce qui profite sensiblement à l’habitabilité, notamment aux places arrière. L’intérieur, moderne avec son i-cockpit digital et ses aides à la conduite, séduit par sa présentation plus haut de gamme. Nul doute que ce 2008 fort en gueule est promis au succès, ses moteurs essence et diesels étant de surcroît bien calibrés pour le marché. Mais cette montée en gamme se perçoit hélas sensiblement dans les prix : comptez 21 500 € minimum en 1.2 Pure Tech 100 ch.

Retrouvez l’intégralité de notre essai dans le prochain numéro de L’Automobile & L’Entreprise .

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter