[Vidéo] Essai - Kia Ceed SW PHEV : séductrice modérée

Publié le par

Kia possède l’un des catalogues les plus diversifiés du marché, sauf sur l’hybride. En dévoilant, en une seule fois, la mouture PHEV de son break Ceed SW et de son SUV coupé XCeed, le constructeur coréen a su jouer coup double et gagner en enrichissement de gamme.

Hybrider ses modèles, tous les constructeurs le font et cela s’apparente souvent à du recyclage. Et en même temps, pourquoi se priver si la technologie développée est aboutie et éprouvée ? C’est ce qu’a dû se dire la firme coréenne en installant la motorisation hybride rechargeable de son Niro sous le capot de la troisième génération de sa compacte Ceed SW et de son XCeed. Sans vraiment toucher à leurs carrosseries, restylées il y a seulement un an, Kia a doté ses deux variantes d’un quatre-cylindre 1.6 l essence de 105 chevaux. Un bloc associé à une transmission à double embrayage dans laquelle est intégré le moteur électrique de 60 chevaux, alimenté par une batterie de 8,9 kWh. Le tout développe 141 chevaux. Certes, sa concurrente la Renault Mégane Estate E-Tech possède 19 chevaux supplémentaires, mais le but est de rouler dans les limites de la légalité et pas de décoller, non ?

Placide ? Non, paisible

Située sous le coffre et les places arrière, cette batterie tient ses promesses en termes d’autonomie (environ 50 kilomètres) et, c’est suffisamment rare pour le signaler, les chiffres WLTP annoncés se vérifient dans la réalité. À titre personnel nous avons effectué 57 kilomètres en 100 % électrique et sommes rentrés avec une consommation de 0,3 l – la faute à quelques accélérations – et 15 % de batterie affichés au tableau de bord. Néanmoins, ce bloc électrique a un désavantage : réduire le volume du coffre, qui passe de 625 à 437 litres. Toutefois, cela reste raisonnable pour un usage de tous les jours, et le seuil de chargement très bas contrebalance ce point mitigé en facilitant la dépose d’objets lourds.

En parlant de balance, il s’avère important de noter la surcharge de 226 kg de la Ceed SW PHEV par rapport à son équivalent thermique. Une poupe alourdie qui semble faire frein dans les montées et, bien que la boîte à six rapports se montre fluide, on ressent un manque de répondant. À moins de mettre le mode Sport, il faut presque avoir le pied au plancher et compter un certain temps de réaction pour la voir s’élancer avec dynamisme. Un tempérament qui pousse à adopter une conduite souple. Son temps de recharge, lui, correspond à une récupération d’énergie nocturne et posée puisqu’il faudra compter 3 h 30 sur une prise de courant domestique ou 3 heures sur une borne publique pour un plein électrique.

Phares full Led, caméra de recul, clés mains libres, climatisation automatique bizone, services multimédia connectés, pavé tactile de taille mesurée et abondance de rangements, à l’avant particulièrement…, la Ceed SW version PHEV profite d’une généreuse dotation en série. Se plaçant dans la gamme de prix de ses concurrentes, dont la Toyota Corolla hybride, elle affiche des prix identiques à ceux du XCeed PHEV, compris entre 36 490 et 41 190 euros. Une stratégie financière misant sur le fait que, parmi ces deux propositions hybrides, il y en a forcément une qui fera mouche. Surtout auprès des entreprises, qui pourront bénéficier de diverses incitations fiscales, ainsi que de la garantie Kia de sept ans. Estampillée Crit’Air 1, la Ceed SW figure aussi comme un moyen d’assurer aux flottes un accès à tous les centres-ville, même les plus restrictifs.

Mots clefs associés à cet article : Kia, Crossover, Véhicule hybride rechargeable, Compacte, vidéo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER