[Vidéo] Essai - Honda e : le look avant tout

Publié le par

Commercialisée en 2020, les essais de la Honda e sont passés sous le coup de la Covid-19. Nous avons enfin pu tester la petite citadine électrique au look remarqué.

Le principal atout de ce modèle du segment B est avant tout son design. Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, Honda a tout fait pour distinguer sa première citadine électrique des autres modèles venus agrémenter le marché depuis. Avec son style minimaliste et moderne, le véhicule ne passe pas inaperçu et les têtes sont nombreuses à se retourner sur notre passage. Des poignées de porte affleurantes et un système de rétroviseurs extérieurs par caméras (grand angle) contribuent à la simplicité du style en apportant de surcroît une efficacité aérodynamique. Ses phares ronds lui confèrent également une bonne bouille, comme venue d’ailleurs.

Surprenante de l’extérieur, cette petite Honda l’est tout autant de l’intérieur. En s’installant à bord, on se sent comme dans un salon avec ses sièges en tissu, semblables à ceux des canapés, associés aux matériaux raffinés comme les inserts en bois sur la planche de bord. On regrettera toutefois la présence trop importante des écrans, sur toute la largeur de l’intérieur de la voiture. Enfin, si la place est généreuse pour le conducteur et le passager à l’avant, sensation augmentée par l’absence de tunnel central, il ne faudra pas embarquer de passagers trop grands à l’arrière ou de charges trop grosses dans le coffre dont la capacité est limitée, par la présence du moteur, à 171 litres.

Un petit rayon d’action

Autant le dire tout de suite, la Honda e n’est pas faite pour les longs trajets. Si la petite citadine repose sur une plateforme inédite, l’autonomie reste (là aussi) limitée à 210 kilomètres (222 kilomètres avec l’option de jante 17 pouces), contre 340 kilomètres pour une Peugeot e-208 et 390 kilomètres pour une Renault Zoe à la fois moins chères et plus vastes. Comptez en réalité plutôt sur un rayon d’action de 170 kilomètres environ, ce qui pousse à adopter une conduite souple, ponctuée d’accélérations progressives, et l’utilisation permanente du freinage régénératif fort grâce à la commande à pédale unique. Ce qui améliore réellement le plaisir et le confort de la conduite en ville, terrain de prédilection de cette inédite Honda.

Mots clefs associés à cet article : Honda, Citadine, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter