[Vidéo] Essai Audi e-tron : vers un élevage en batterie

Publié le par

Soucieux de se racheter une conduite suite au scandale du dieselgate, mais aussi contraint de se plier au diktat imposé par Bruxelles sur les réductions drastiques de CO2 effectives dès 2021, Audi se lance à fond dans l’électrique. La première pierre de ce vaste édifice est cet e-tron quattro, un grand SUV qui cible autant les familles aisées que les entreprises…

Audi comble son retard sur Tesla et Jaguar en matière de mobilité électrique, et devance même Mercedes, en lançant enfin son e-tron quattro. Premier soulagement : rouler en électrique peut faire envie, ce grand SUV de 4m90 de long étant beau, aux antipodes de ce que l’on a pu voir en matière de voitures « vertes ».

La lecture de la fiche technique fait également saliver, l’e-tron quattro renfermant 2 moteurs électriques (un par essieu), et surtout une batterie de 95 kWh logée dans le plancher, permettant de combiner hautes performances (0 à 100 km/h en 6,6 sec – 200 km/h) et autonomie décente (417 km selon norme WLTP).

Premier rejeton d’une grande famille qui comptera 12 membres 100% électriques dès 2025, l’e-tron quattro reçoit le meilleur d’Audi, avec le drive select et la suspension pneumatique de série, mais aussi un intérieur raffiné et high-tech. Les prix sont en conséquence : de 82 600 à 107 140 € !

Retrouvez l’intégralité de notre essai dans le prochain numéro de L’Automobile & L’Entreprise

Mots clefs associés à cet article : Audi, SUV, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER