Vers la création de clubs locaux « Entreprises et sécurité routière »

Publié le par

Afin d’intensifier les efforts en matière de lutte contre le risque routier professionnel, le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Stéphane Bouillon, a adressé le 9 avril un courrier aux préfets. Il leur a été demandé de désigner des interlocuteurs départementaux pour la création de clubs locaux « Entreprises et sécurité routière ».

Le risque routier professionnel, une cause nationale.
Le risque routier professionnel, une cause nationale.

Ces clubs existent déjà dans certains départements et devront être déployés à l’échelle nationale. Pour bien se préparer à leur mission, les nouveaux référents seront reçus le 14 juin 2019 à Paris par le délégué interministériel à la sécurité routière dans le cadre d’une journée d’échanges avec les clubs existants et leurs partenaires, tels que l’Assurance maladie et la Direction générale du travail (DGT).

Les trajets liés au travail représentent 14 % de la mortalité routière et sont la cause directe de plus de 8 millions d’arrêts de travail, soit un coût pour les entreprises de plus de 725 millions d’euros. Face à constat, le 11 octobre 2016 a été lancé un appel national aux employeurs pour qu’ils s’engagent à lutter contre le risque routier professionnel au bénéfice de leurs salariés. Aujourd’hui, plus de 1 100 employeurs, représentant plus de 3 millions de collaborateurs, ont signé les « 7 engagements pour une route plus sûre ».

Mots clefs associés à cet article : Sécurité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter