Verizon Connect : « Notre force est d’avoir une plate-forme solide. »

Publié le par

Responsable marketing de Verizon Connect, Amandine Christolhomme revient sur l’histoire de cet acteur « à la fois historique et récent » du marché de la télématique et relève que « de plus en plus d’entreprises se rendent compte des économies à réaliser grâce à l’utilisation » des boîtiers.

Amandine Christolhomme est responsable marketing. (© Verizon Connect)
Amandine Christolhomme est responsable marketing. (© Verizon Connect)

L’Automobile & L’Entreprise : Quelle est l’histoire de Verizon Connect ?

JPEG - 1.7 Mo
Amandine Christolhomme : Verizon Connect est un acteur à la fois historique et récent. Récent car la marque Verizon Connect est utilisée depuis quelques années seulement, à la suite du rachat de Fleetmatics par l’opérateur américain Verizon. La marque Fleetmatics étant elle-même apparue en France après le rachat d’Ornicar, une PME grenobloise créée en 2002 et dont les fondateurs ont intégré les équipes de Verizon Connect.

A&E : Quelle lecture faites-vous du marché français de la télématique et comment se positionne Verizon Connect sur celui-ci ?
AC :
En France, Verizon Connect fait partie des quatre ou cinq plus gros acteurs de la télématique. Le marché français est très important – c’est l’un des plus gros à l’échelle européenne – avec un fort potentiel et de grandes perspectives de développement. Le marché français de la télématique se rapproche de la maturité, d’où des concentrations récentes (TomTom Telemactics racheté par Bridgestone, Masternaut absorbé par Michelin… ndrl), mais il y a encore pas mal d’innovations à apporter. De plus en plus d’entreprises se rendent compte des économies à réaliser grâce à l’utilisation de la télématique.

A&E : Comment Verizon Connect se démarque-t-il de ses concurrents ?
AC :
Notre cœur de métier est d’aider les entreprises à manager leurs salariés mobiles. Pour cela, nous nous appuyons sur la plate-forme Reveal, qui est généraliste afin de répondre à tous les besoins des entreprises. Nous ciblons les PME qui ont des flottes de techniciens mais répondons cependant à tous les besoins, notamment ceux de grandes entreprises ou des transporteurs. Notre force est d’avoir une plate-forme solide (maintenance poussée, stabilité, développements constants…) et des points d’intérêt (POI) ajustables en temps réel : notre solution peut détecter un déplacement récurrent vers une adresse, un chantier par exemple, et ainsi calculer le temps passé sur place. On peut aussi analyser les données par véhicule et/ou par conducteur.

A&E : Quel est le fonctionnement de votre solution ?
AC :
La base de notre solution est un boîtier installé dans les véhicules afin de les géolocaliser. Ce boîtier fait aussi office d’accéléromètre et permet de remonter des informations sur le style de conduite du conducteur (freinages brusques, fortes accélérations…). Mais chaque client, chaque gestionnaire a des besoins spécifiques. Nous configurons donc leur tableau de bord en fonction de leurs attentes.

A&E : Comment traiter les données remontées ?
AC :
En plus du boîtier, les véhicules sont équipés d’un lecteur de badge afin de savoir qui conduit quoi. Ensuite, n’importe quelle donnée peut être remontée, à la carte, vers le gestionnaire de flotte selon ses besoins. Nous créons des tableaux de bord « basiques » et leur permettons d’éditer des rapports détaillés nécessaires à leur activité, par exemple pour avoir un suivi de la consommation des véhicules ou de leur entretien.

A&E : Quid de l’avis et des éventuelles réserves émises par les salariés ?
AC :
Il y a encore un a priori négatif sur les solutions télématiques en France. On est très à l’aise avec cela car elles apportent une aide précieuse aux entreprises mais aussi aux salariés eux-mêmes ! Nos solutions permettent de savoir sur quelles missions ils sont et quel est le temps passé dessus. Après, c’est aux patrons d’associer leurs équipes pour que ces solutions soient mieux acceptées.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°252 (janvier 2020) de L’Automobile & L’Entreprise.

Mots clefs associés à cet article : Masternaut, Fleetmatics, Verizon, Télématique, TomTom Telematics

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2019

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2019
    COMMANDER