Vélo de fonction : Saint-Gobain retient Zenride

Publié le par

Le groupe français spécialisé dans le domaine de la construction et la distribution de matériaux s’est allié avec l’entreprise tricolore spécialiste dans le vélo de société afin de permettre à plus de 4 000 de ses collaborateurs d’effectuer leurs déplacements en petite reine. Un projet pilote qui devrait être élargi à d’autres salariés en France dans les mois à venir.

D’ici une poignée de mois, ce déploiement devrait toutefois se voir étendu aux 40 000 salariés du groupe. © Roman Koester/Unsplash
D’ici une poignée de mois, ce déploiement devrait toutefois se voir étendu aux 40 000 salariés du groupe. © Roman Koester/Unsplash

Désireux d’encourager la mobilité douce auprès de ses collaborateurs avec son programme de développement durable « Agir durablement », Saint-Gobain voulait faciliter l’accès au vélo de fonction à l’ensemble de ses salariés, « quelle que soit leur fonction » , précise l’industriel français dans un communiqué. Pour ce faire, il vient donc de signer un contrat-cadre avec Zenride, dont la solution prévoit notamment une prise en charge à hauteur de 70 % du coût de ce service de mise à disposition d’un cycle par l’employeur. En premier lieu, ce seront donc quelque 4 000 salariés de Saint-Gobain en France qui auront l’opportunité d’utiliser un vélo de fonction pour leurs déplacements professionnels comme personnels. D’ici une poignée de mois, ce déploiement devrait toutefois se voir étendu aux 40 000 salariés du groupe sur le territoire national.

De 13 à 32 euros par mois

« Conscients de l’impact environnemental de nos déplacements, nous cherchons à mettre en place et à promouvoir des pratiques vertueuses, qui sont aussi bénéfiques pour la planète que pour le bien-être de nos collaborateurs », a déclaré Guillaume Texier, directeur général de Saint-Gobain France pour justifier ce rapprochement. Après Veolia, Zenride a en effet su séduire le groupe fondé en 1665 grâce à une offre de location clé en main et digitalisé permise par un vaste réseau de magasins partenaires.

Ainsi, le salarié paiera entre 13 et 32 euros par mois, dans un budget de 2 500 euros, afin de choisir le vélo de son choix, qu’il soit à assistance électrique (VAE), pliant, mécanique ou cargo. L’utilisateur pourra aussi bénéficier d’un casque, d’un antivol, d’une assurance contre le vol et la casse, de révisions régulières et d’une formation à la sécurité.

Mots clefs associés à cet article : Vélo, Mobilité durable, Entreprises, Trajets domicile-travail, Zenride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter