VE : le déploiement de la recharge publique affecté par la crise mais les investissements sont là !

Publié le par

Alors que le Gouvernement vient tout juste de réaffirmer son engagement en faveur du véhicule électrique en avançant d’un an son objectif « 100 000 bornes », le déploiement du réseau de recharge stagne, affecté par la crise.

©IES-Synergie
©IES-Synergie

Selon le dernier baromètre Avere-France / Gireve*, la France comptabilise à fin octobre 28 928 points de recharge ouverts et accessibles au public. Après redressement des données**, cela représente une évolution de 0,2 % depuis juin 2020. Comment expliquer cette tendance ? « Les déploiements ont été affectés par la crise sanitaire ainsi que par la perte de deux réseaux majeurs, Bluely à Lyon et Bluecub à Bordeaux, qui représentaient respectivement 514 et 354 points de recharge au total », constatent les deux organismes.

«  L’objectif du gouvernement de 100 000 bornes à fin 2021 va nécessiter la mobilisation de tous les outils existants, tant financiers que législatifs, pour être atteint », avertit Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. Interrogé récemment par L’Automobile & L’Entreprise, Eric Plaquet, nouveau président du Gireve, reste néanmoins optimiste : «  Les acteurs demeurent dans une logique d’investissement pour préparer l’avenir et la crise anticipe aussi cette prise de conscience. Les plans de relance sont favorables au respect de l’environnement et à la transition énergétique, ce qui bénéficie à l’écosystème du véhicule électrique dans son ensemble. »

Situation du parc IRVE français à date

Avec près de 295 000 véhicules électriques mis en circulation depuis 2010, la France compte aujourd’hui en moyenne 1 point de recharge pour 10 véhicules électriques, ou un point de recharge pour 13 véhicules si l’on inclut les 97 000 hybrides rechargeables immatriculés. Dans le détail, la recharge accélérée (14-22 kW) reste majoritaire (presque 70% du total). La recharge rapide, très demandée en situation d’itinérance, évolue lentement : une progression de 2,7 % du nombre de points de recharge délivrant une puissance de plus de 24 kW depuis le 31 mai 2020 est constatée.

PDF - 759.9 ko

Baromètre national des infrastructures de recharge (novembre 2020)

Pour Eric Plaquet, la situation à date est loin d’être satisfaisante : «  Le nombre de points de charge n’est pas suffisant pour rassurer les utilisateurs et le maillage n’est pas assez performant . La qualité du système est encore perfectible avec une expérience qui manque de fluidité et globalement peu qualitative ». Et d’ajouter : « Il va falloir être efficace si nous voulons tenir les objectifs fixés par le Gouvernement ».

Le programme Advenir renforcé

Créé fin 2016, le programme Advenir a déjà permis le déploiement de 19 000 nouveaux points de recharge en voirie, en entreprises et dans les copropriétés. Reconduit jusqu’à fin 2023, Advenir 2 ambitionne de financer plus de 45 000 points de recharge grâce à une enveloppe totale de 100 millions d’euros. Les montants ont été revus à la hausse : jusqu’en octobre 2021, ils s’échelonnent de 2 000 à 9 000 euros selon la puissance de la borne.

* Groupement pour l’Itinérance des Recharges Électriques de Véhicules.
** La correction implique une baisse de moins de 1000 points de recharge (soit 3,4 % du total) au 31 mai 2020. Le Gireve a effectué un important travail de nettoyage des données issues des déclarations de points de recharge.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER