Une nouvelle zone à faibles émissions (ZFE) pour l’agglomération de Grenoble

Publié le par

Entrée en vigueur le 2 mai, la nouvelle ZFE grenobloise vise à améliorer la qualité de l’air dans la métropole en y réservant l’accès aux véhicules utilitaires et poids lourds les moins polluants. Une mesure qui va se durcir avec le temps.

Une nouvelle zone à faibles émissions (ZFE) pour l'agglomération de Grenoble

À date, seuls les véhicules utilitaires légers et les poids lourds (catégorie N sur la carte grise) les plus polluants sont concernés par la ZFE, que leur usage soit professionnel ou personnel. Ces derniers sont identifiés par les vignettes Crit’Air 5. Les classes de véhicules utilitaires légers et poids lourds interdites seront peu à peu élargies au fur et à mesure de l’évolution du dispositif.

Le calendrier suivi par l’agglomération est le suivant :

  • Depuis le 2 mai 2019, les VUL et PL « non classés » et classés CQA 5 sont interdits ;
  • Dès le 1er juillet 2020, cette interdiction sera étendue aux VUL et PL classés CQA 4 ;
  • Dès le 1er juillet 2022, cette interdiction sera étendue aux VUL et PL classés CQA 3 ;
  • Dès le 1er juillet 2025, cette interdiction sera étendue aux VUL et PL classés CQA 2.

À cette échéance, l’accès à la ZFE sera réservé aux VUL et PL équipés de vignettes Crit’Air 1 et électriques.

28 communes concernées en 2020

À date, le campus et dix communes volontaires (hors voies rapides urbaines) sont concernés. Il s’agit des villes de Bresson, Échirolles, Eybens, Grenoble, La Tronche, Poisat, Pont-de-Claix, Saint-Égrève, Saint-Martin-d’Hères et Saint-Martin-le-Vinoux. En février 2020, un élargissement à 18 communes supplémentaires est prévu pour inclure Champ-sur-Drac, Champagnier, Claix, Corenc, Fontaine, Gières, Jarrie, Meylan, Montchaboud, Noyarey, Quaix-en-Chartreuse, Saint-Georges-de-Commiers, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Varces-Allières-et-Risset, Venon et Veurey-Voroize. Au total, 28 communes seront concernées en 2020.

Pour mémoire, le non-respect de la réglementation ou l’absence d’identification du véhicule par un certificat de qualité de l’air, en circulation et en stationnement, expose le contrevenant à une amende de troisième classe pour un véhicule utilitaire léger, soit 68 euros, et de quatrième classe pour un poids lourd, soit 135 euros.

Des aides pour les professionnels

Grenoble-Alpes Métropole propose aux professionnels une aide financière, cumulable avec les dispositifs d’État, pour l’acquisition d’un véhicule utilitaire ou poids lourd roulant au GNV, GPL, ou à motorisation électrique, mais aussi pour l’achat d’un vélo cargo. Elle peut être demandée pour un véhicule en achat neuf ou d’occasion, ainsi que dans le cadre d’une LLD ou d’une LOA. Les professionnels pouvant en bénéficier sont les :

  • entreprises dont le siège est domicilié dans la métropole grenobloise : micro-entreprise (sous réserve que l’activité concernée soit l’activité principale du chef d’entreprise), TPE et PME de moins de 250 salariés ;
  • commerçants non sédentaires résidant ou ayant leur siège social dans la métropole ;
  • SCI dont le siège est situé sur la métropole et dont la majeure partie de l’activité est réalisée sur la métropole ;
  • groupements d’entreprises ;
  • professions libérales ;
  • associations.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule utilitaire léger (VUL), Pollution, Zones à Faibles Emissions (ZFE)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter