Une nouvelle présidente pour Michelin

Publié le par

Le retrait de Michel Rollier est symbolique dans la mesure où il était le dernier dirigeant à être issu de la famille fondatrice du groupe. Avec l’arrivée de Barbara Dalibard la « vieille maison » prend aussi le virage de la féminisation.

Une nouvelle présidente pour Michelin

Le 7 décembre 2020, la Gérance et le Conseil de surveillance de la Compagnie Générale des Établissements Michelin (« Michelin ») ont tenu une conférence d’information sur la structure et le fonctionnement de la gouvernance à destination des investisseurs. Cette conférence était animée par Florent Menegaux, président de la Gérance, Yves Chapot, gérant et directeur financier du groupe, Michel Rollier, président du Conseil de surveillance, Barbara Dalibard, membre du Conseil de surveillance, et Thierry Le Hénaff, membre référent du Conseil de surveillance.

Barbara Dalibard crée un large consensus

PNG - 45.1 ko
Barbara Dalibard, future présidente de Michelin.

A cette occasion, Michel Rollier, président et membre du Conseil de Surveillance depuis 2013 et ancien Gérant de Michelin entre 2005 et 2012, a annoncé qu’il ne solliciterait pas le renouvellement de son mandat de membre du Conseil à l’échéance dudit mandat, à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire à convoquer en 2021 et qu’en conséquence, il quitterait ses fonctions de Président du Conseil de surveillance à cette même date.

Il a ensuite annoncé la décision unanime des membres du Conseil de surveillance de désigner Barbara Dalibard comme prochaine présidente du Conseil à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire de 2021. Barbara Dalibard, déjà membre du Conseil de surveillance de Michelin depuis 2008, est CEO de SITA (Société Internationale de Télécommunication Aéronautique) depuis 2016, après une riche carrière chez Orange et à la SNCF.

Michelin ou le régime atypique de la SCA

Lors de la conférence, Florent Menegaux a rappelé que Michelin était organisé depuis sa création sous la forme d’une société en commandite par actions (S.C.A.), et qu’au fil des ans, la société avait mis en place une structure de gouvernance unique et équilibrée, garante de sa performance durable et de la pérennité de ses valeurs. Et Michel Rollier d’ajouter : « Le succès de Michelin depuis sa création est la meilleure preuve que sa gouvernance a servi l’entreprise et ses actionnaires de manière efficace ».

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, Marché Flottes, Michelin, Multinationales

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER