Un nouveau patron pour Alpine

Publié le par

Le groupe Renault confie la direction générale de la marque Alpine à Laurent Rossi. Il succède à Cyril Abiteboul, sur le départ. Au-delà du noyau de quelques fidèles passionnés, il devra donner un rayonnement commercial et une véritable consistance de marque à Alpine.

© DR / Renault - Raphaël Foidl
© DR / Renault - Raphaël Foidl

Laurent Rossi, directeur de la stratégie et business développement du groupe Renault, a été nommé directeur général de la marque Alpine. Il aura en charge les activités Alpine Cars, Sport, F1 et compétition. Âgé de 45 ans, Laurent Rossi a débuté sa carrière en 2000 chez Renault, à la direction de la mécanique. En 2009, après un MBA obtenu à la Harvard Business School, il est recruté par le Boston Consulting Group, où il travaille au sein du bureau de New York en tant qu’expert automobile. En 2012, il rejoint Google où il prend en charge le développement des relations commerciales avec les grands comptes de l’industrie automobile. Après six années, il fait son retour chez Renault en tant que directeur stratégie & business développement.

JPEG - 2.4 Mo
Laurent Rossi a été chargé par Luca de Meo de faire d’Alpine une marque à part entière au sein de Renault. © DR / Renault - Yves Forestier

Il rendra directement compte à Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, qui va dévoiler son plan Renaulution le 14 janvier, et qui a tenu « à remercier chaleureusement Cyril Abiteboul pour son implication sans relâche, notamment pour avoir mené l’équipe Renault F1 Team de l’avant-dernière place en 2016 jusqu’aux podiums la saison dernière ».

Inutile d’ergoter sur les résultats sportifs obtenus par Cyril Abiteboul avec Renault, jugés insuffisants à bien des égards, car l’essentiel est ailleurs. En effet, Luca de Meo veut donner une nouvelle chance à Alpine qui doit devenir une marque à part entière du portefeuille du groupe, aux côtés de Renault, Dacia et Mobilize. Il s’agit donc de piloter une business unit et plus un pôle de compétition isolé, même si Alpine bénéficiera de la formidable exposition de la Formule 1 pour consolider son assise. Le projet de SUV Alpine est notamment dans tous les esprits au sein du groupe Renault.

Mots clefs associés à cet article : Renault, SUV, Profession libérale, Marché Europe, Alpine

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter