Toyota table sur 30 000 ventes de Yaris Cross en France dès 2022

Publié le par

Toyota nourrit de grandes ambitions commerciales pour le Yaris Cross, qui vient densifier le segment B-SUV : 30 000 ventes en France en année pleine (2022) et 150 000 en Europe, dont une part significative à professionnels. À l’occasion des essais dynamiques du modèle, L’Automobile & L’Entreprise a rencontré Luca Neyroz, directeur marketing de Toyota France.

Le Yaris Cross représente un lancement névralgique pour Toyota sur le segment porteur des SUV de segment B.
Le Yaris Cross représente un lancement névralgique pour Toyota sur le segment porteur des SUV de segment B.

L’Automobile & L’Entreprise : Un an après le lancement réussi de la Yaris, vous vous invitez enfin sur le segment B-SUV avec le Yaris Cross. Comment le positionnez-vous ?
Luca Neyroz : Le Yaris Cross doit représenter l’essentiel de Toyota en France : 100 % SUV, 100 % hybride et 100 % Made in France. Le meilleur de la marque est concentré dans ce modèle qui bénéficie d’un nom de star, Yaris. Fort de ces arguments et de la cohérence du package proposé, même si nous arrivons parmi les derniers sur le segment porteur des SUV de segment B, nous visons une place dans le top 5 et un volume de l’ordre de 30 000 unités en année pleine, à savoir 2022.

A&E : Dans la lignée du CHR, diriez-vous que c’est un modèle de conquête ?
LN : Avec Yaris Cross, nous visons effectivement un taux de conquête de 70 %, ainsi que des clients plus jeunes que la moyenne des acheteurs de VN en France. Si son style est moins polarisant que celui du CHR, le Yaris Cross bénéficie d’un design dynamique et affirmé qui rompt avec une certaine fadeur qui était parfois auparavant reprochée à la marque. Il se différencie de la Yaris, plus classique, et du CHR, plus grand, plus lourd, pour proposer une belle synthèse des atouts de Toyota. Qualité, fiabilité, etc. Et bien entendu, une technologie hybride de dernière génération. Toyota est le Levi’s de l’hybride et nous allons continuer à en tirer profit.

A&E : Comment allez-vous accompagner le réseau pour promouvoir largement le modèle ?
LN : Un vaste programme d’accompagnement a été mis en place pour le réseau et tous les vendeurs suivront une formation spécifique en septembre. La vulgarisation des technologies avancées de l’hybridation fera notamment l’objet d’un soin particulier. L’identification de nouveaux prospects sera aussi au centre du dispositif. Il faudra montrer Yaris Cross dans de nouveaux environnements, au-delà des seules concessions. Nous travaillons main dans la main avec les distributeurs sur ce point. Des centres d’essai seront déployés dans des lieux attrayants et l’essai dépassera son champ traditionnel pour gagner une dimension ludique, enjouée, avec des challenges autour de la conduite hybride notamment. Surtout que nous ne perdons pas de vue qu’essayer la technologie hybride, c’est bien souvent l’adopter. Et Toyota est parfaitement en ligne avec les préoccupations environnementales actuelles.

A&E : Ces programmes conçus avec le réseau seront-ils soutenus par une campagne médiatique d’envergure ?
LN : Tout à fait, la campagne de télévision débute en septembre, avec un spot paneuropéen, et elle sera relayée par des prises de parole dans les principaux médias, puis par des dispositifs web spécifiques. L’objectif est de faire un important travail sur les flux affinitaires, afin de toucher un large spectre de prospects, ce qui fait écho à nos ambitions de conquête. Cette démarche prendra aussi appui sur des offres de financement attractives, des contrats de LLD très flexibles, par exemple. En somme, le lancement du SUV Yaris Cross, qu’on peut affectueusement surnommer « Baby RAV4 », bénéficie d’un contexte favorable et doit prolonger le cycle de renouveau qui anime Toyota. Le RAV4 revit en renouant avec les valeurs des premières générations, le CHR a dépoussiéré la marque tandis que les fondamentaux de la marque restent robustes : qualité, fiabilité, innovation et développement durable, à l’image du plan Beyond zero qui apporte des réponses adaptées à tous les usages.

JPEG - 149.2 ko
"Toyota est le Levi’s de l’hybride", souligne Luca Neyroz, directeur marketing de la marque en France.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, SUV, Véhicule hybride, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter