Tous les Nissan NV200 pourraient être produits en France

Publié le par

Les salariés espagnols de Nissan sont inquiets. En effet, ils craignent que la production de toutes les versions de NV200/NV250 soit réorientée vers la France, à Maubeuge.

L'Espagne attend avec fébrilité les arbitrages de Nissan pour la production des NV200/NV250. (© Nissan)
L'Espagne attend avec fébrilité les arbitrages de Nissan pour la production des NV200/NV250. (© Nissan)

Les salariés et les syndicats de Nissan en Espagne craignent que toutes les versions de l’utilitaire NV200/NV250 soient rapatriées en France, en l’occurrence dans l’usine de Maubeuge, comme cela a déjà été le cas pour les modèles thermiques. D’une manière générale, les syndicats espagnols ont fait savoir à la direction, lors d’une conférence de presse, que la confiance était rompue. « Le NV250 remplace le NV200, sur la base de la plate-forme du Renault Kangoo, et il en sera de même pour les versions électriques. À la lumière de ce qui est arrivé pour les versions thermiques, on voit bien venir la convergence de localisation de production. Et quand nous évoquons le sujet la direction ne dément pas formellement », ont-ils déclaré.

Le précédent du Mercedes-Benz Class X

Gianluca de Ficchy, président de Nissan Europe, est interpellé même s’il assure que de tels projets ne sont pas validés. Il doit déjà gérer la fin de la production du pick-up Mercedes-Benz Classe X, particulièrement dommageable pour le taux d’utilisation de l’usine Nissan de Sant Andreu de la Barca (Barcelone). Les syndicats ont d’ores et déjà prévu plusieurs actions dans les semaines à venir, notamment auprès du consulat japonais.

Mots clefs associés à cet article : Nissan, Renault, Véhicule électrique, Marché VUL, Économie, Livraisons

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter