Toulouse dévoile le périmètre de sa ZFE

Publié le par

À partir du 1er mars 2021, les véhicules les plus polluants ne pourront plus pénétrer dans Toulouse. Après Paris, Lyon ou encore Grenoble, la ville Rose dévoile le périmètre de sa zone à faibles émissions (ZFE).

Toulouse fait la chasse aux émissions polluantes. (© European Union)
Toulouse fait la chasse aux émissions polluantes. (© European Union)

La zone à faibles émissions toulousaine, dévoilée par nos confrères de ladepeche.fr, « couvre toute la partie de la commune incluse dans le périphérique. Elle déborde, à l’ouest, jusqu’à la rocade Arc-en-ciel et au Fil-d’Ariane. Elle inclut une bonne partie du périphérique ouest et de la voie rapide Toulouse-Auch ». Une approche ambitieuse puisque c’est le scénario le plus large qui a finalement été retenu par le maire LR, Jean-Luc Moudenc. La mise en place de cette ZFE devrait toucher 38 500 véhicules, dont près de 23 000 appartenant à des ménages résidant dans la zone présentée ci-dessous.

Concrètement, toutes les voitures essence immatriculées avant 1997 et les diesels d’avant 2005, soit les vignettes Crit’Air 4 et 5 (et les véhicules hors vignettes), seront concernés par l’interdiction de circuler dans la zone. « Selon les estimations, 171 000 personnes bénéficieront d’une amélioration de la qualité de l’air. Les études montrent aussi une forte diminution des oxydes d’azote et des particules fines », ajoute ladepeche.fr. Cette cartographie doit encore obtenir l’aval de la préfecture et être validée par une phase d’enquête publique.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter