Volkswagen Tiguan Allspace : et de sept !

Publié le par

Le Tiguan Allspace est le premier SUV sept places de série de Volkswagen. Il devra réussir à concurrencer le Peugeot 5008 et le Nissan X-Trail, ses adversaires sur le marché.

Le Tiguan Allspace est disponibles en deux finitions Business, Trendline et Confortline.
Le Tiguan Allspace est disponibles en deux finitions Business, Trendline et Confortline.

Long de 4,70 m, le Tiguan Allspace dépasse de 21 centimètres son petit frère, le Tiguan. Une poussée de croissance qui bénéfice naturellement à l’empattement, ce dernier grimpant de 11 centimètres par rapport au Tiguan pour atteindre 2,78 m. L’espace en plus profite d’abord aux passagers de la deuxième rangée, qui gagnent 5,4 cm au niveau des jambes. On ne peut pas en dire autant pour la troisième rangée, sur laquelle il est compliqué de tenir confortablement si l’on est adulte. Autre argument majeur du Tiguan Allspace : le volume du coffre. Ce dernier est de 230 litres en configuration sept places, de 700 litres en cinq places (soit 85 litres de plus que le Tiguan), et il peut grimper à 1 775 litres si on ne laisse que les deux sièges avant. Un volume qui intéressera ceux qui doivent transporter des charges importantes.

Une version imposante

Même si le design de l’Allspace reprend les grandes lignes du Tiguan, certains détails évoluent néanmoins. Les portières arrière sont allongées, le capot relevé, et un nouveau bouclier arrière est installé. Autant de changements qui allègent son allure quelque peu imposante. Concernant les équipements, le véhicule gagne aussi des éléments par rapport à son petit frère. On notera la présence du régulateur de vitesse adaptatif de série. Du côté des finitions, Volkswagen propose deux options pour les professionnels : Trendline Business, qui comprend un système de navigation et d’info-divertissement Discover Media avec écran tactile de 8 pouces, les feux antibrouillard et les radars de stationnement avant-arrière, et Confortline Business, qui offre en plus le side assist.
Au volant du 2.0 l TDI 150 ch DSG7, la conduite s’avère très confortable mais sans surprise. On regrettera le manque de dynamisme de cette version et sa lourdeur, qui se fait ressentir sur route. Équipé d’une boîte à double embrayage et d’un système d’amortissement piloté, notre modèle pèse en effet 1 740 kg, soit près de 200 kg de plus que son concurrent le 5008.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER