Top 10 des véhicules électriques vendus en France en avril

Publié le par

L’Avere a fait paraître l’édition d’avril de son baromètre de la mobilité électrique. Ce dernier dresse le classement des modèles de VE les plus vendus en France, à majorité tricolores.

Bien qu’affichant des volumes amoindris, ces dix modèles représentent 92 % du marché. (© Peugeot)
Bien qu’affichant des volumes amoindris, ces dix modèles représentent 92 % du marché. (© Peugeot)

En avril 2020, 1 218 voitures particulières électriques ont été mises à la route, soit un recul de 62 % par rapport à avril 2019 dû au ralentissement de l’activité automobile et à la fermeture de nombreuses concessions. Pour autant, les particuliers ont surpassé les flottes à la caisse, représentant 70 % des acquéreurs de VE. Une clientèle française friande de marques nationales, mais pas seulement, comme en témoigne le top 10 des véhicules électriques neufs les plus vendus en avril.

Avec 360 mises à la route, la Peugeot e208 déboule à la première place devant la Renault Zoe et ses 322 unités, en perte de vitesse de 78 %. Deux sœurs concurrentes qui ne cessent de se faire la course depuis le début de l’année mais qui demeurent toujours talonnées par la bien nommée Tesla Model 3, en troisième position. Viennent ensuite la Citroën C-Zero en constante augmentation (+ 68 %), la DS 3 Crossback, la Mini SE, l’Opel Corsa-e, la Peugeot e2008, la Hyundai Kona et la Tesla Model S. Bien qu’affichant des volumes amoindris, ces dix modèles représentent 92 % du marché quand les 8 % d’immatriculations restants (soit 103 unités) portent sur dix-neuf autres modèles.

Top 10 des VE neufs en France :

  • Peugeot e208 : 360
  • Renault Zoe : 322
  • Tesla Model 3 : 189
  • Citroën C-Zero : 89
  • DS 3 Crossback : 50
  • Mini SE : 31
  • Opel Corsa-e : 26
  • Peugeot e2008 : 18
  • Hyundai Kona : 16
  • Tesla Model S : 14

Sur le segment des utilitaires légers électriques, les marques étrangères s’effacent presque au profit des constructeurs nationaux, puisque la première place revient au Renault Kangoo (– 91 %). Viennent ensuite les modèles Citröen Berlingo (+ 27 %) et Renault Master (+ 67 %), escortés par le Goupil G4 (– 89 %), le Mercedes-Benz e-Vito ou encore le Peugeot Partner et le Nissan e-NV200 (– 95 %).

L’Avere dresse également le bilan de l’électrification des VN au niveau européen. Or il semblerait que, sur ce point, la France fasse office de bonne élève avec 27 132 mises à la route de VE neufs entre janvier et avril 2020. Devant l’Allemagne (24 756 ex.), le Royaume-Uni (18 153 ex.), la Norvège (16 026 ex.) et les Pays-Bas (8 535 ex.). Sur le marché des hybrides rechargeables cependant, l’Hexagone retombe à la quatrième place en termes d’achat. Quant à son maillage de points de recharge, au 30 avril 2020, la France en comptait un peu moins de 30 000 (29 578 bornes précisément). Un réseau qui lui permet d’atteindre le top 3, derrière les Pays-Bas (55 712 points) et l’Allemagne (39 727 points).

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Renault, Véhicule électrique, Marché VP, Marché VUL, Marché France, Véhicule neuf (VN), Avere

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter