Symbio se place sur le marché américain

Publié le par

Comptant parmi les principaux partenaires technologiques des constructeurs en matière de systèmes hydrogène, Symbio annonce son implantation outre-Atlantique. Dans cette région, l’entreprise concentrera son activité sur les véhicules utilitaires et les poids lourds.

Rob Del Core devient vice-président de Symbio Amérique du Nord. © Symbio
Rob Del Core devient vice-président de Symbio Amérique du Nord. © Symbio

Détenu à parts égales par le groupe français d’ingénierie Faurecia et l’équipementier automobile Michelin, Symbio est présent à l’ACT Expo 2021 de Long Beach, en Californie, du 30 août au 2 septembre. À cette occasion, l’acteur mondial de référence dans les systèmes de piles à combustible vient de dévoiler la création de Symbio Amérique du Nord. Une ouverture de marché qui s’accompagne forcément d’une nomination, à savoir celle de Rob Del Core en tant que vice-président de la nouvelle division. Il faut dire que l’ancien chef de la stratégie de Hyzon Motors possède une solide expérience de 20 ans dans l’industrie des piles à combustible, notamment dans les secteurs de la mobilité durable moyenne et lourde. Et cela tombe bien puisque c’est sur ce créneau que Symbio entend déployer ses forces de l’autre côté de l’Atlantique.

Objectif : 200 000 StackPacks par an d’ici à 2030

« Au moment où les gouvernements du monde entier renforcent leurs ambitions de lutte contre le changement climatique et où la nouvelle administration américaine s’engage à donner aux États-Unis un rôle prédominant dans cet effort mondial, […] Symbio est déterminé à mettre en avant son savoir-faire pour soutenir pleinement les efforts zéro émission du pays », explique le groupe dans un communiqué. Ainsi, avec un portfolio de produits H2Motive offrant une large gamme de solutions de piles à combustible, quels que soient les besoins en matière de mobilité durable des constructeurs et gestionnaires de flotte, Symbio se déclinera en Amérique du Nord sur les véhicules utilitaires légers, les engins commerciaux moyens et les poids lourds.

Alors que les véhicules légers équipés de piles à combustible Symbio ont déjà parcouru plus de 4 millions de kilomètres sur la route – « performance qui va augmenter dans les années à venir grâce au projet de partenariat avec Stellantis pour un lancement en Europe prévu avant la fin de l’année », ajoute le groupe –, Symbio mettra également son savoir-faire au service de l’optimisation du coût global de ces solutions. L’ambition, à terme, serait ainsi de produire 200 000 StackPacks par an à l’échelle mondiale d’ici à 2030, et de réduire considérablement les coûts de fabrication d’ici à 5 ans.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule utilitaire léger (VUL), Hydrogène, Mobilité durable, Marché d’État, Camion, Michelin, Symbio FCell, Faurecia

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter