Suzuki donne plus de détails sur son break hybride Swace

Publié le par

Attendu dans la gamme du constructeur japonais très prochainement, le break hybride Swace a pour objectif de séduire la clientèle B to B.

La Swace est la première compacte de la marque japonaise en Europe. (© Suzuki)
La Swace est la première compacte de la marque japonaise en Europe. (© Suzuki)

Suzuki se lance dans un segment jusqu’alors inexploré par la marque en Europe : celui des compactes. Ainsi, aux côtés des petites Ignis et Swift et des SUV S-Cross et Vitara, la gamme accueillera prochainement la Swace, un break compact doté d’une motorisation essence hybride-électricité.

Au chapitre du style, peu de surprises : ce véhicule est un clone quasi parfait de la Toyota Corolla Sports Tourer. Rien d’anormal à cela puisque les deux marques Suzuki et Toyota sont liées par un accord de coopération. Suzuki apportant son savoir-faire en matière de petites voitures à son homologue qui, en retour, lui fournit l’expérience acquise depuis 1997 en matière de motorisations hybrides. Toutefois, la face avant du véhicule – disponible en six coloris au lancement : blanc, gris, noir, bleu, marron et bronze – a été légèrement retravaillée, notamment au niveau des pare-chocs.

Sous le capot, peu de surprises également. La Suzuki Swace s’offre le bloc quatre-cylindres hybride 1.8 l développant 122 chevaux. Il est associé à trois modes de conduite : normal, sport et éco, mais peut aussi fonctionner en 100 % électrique sur de très courtes distances.

4,65 m de long, 596 litres de coffre et Adas à foison

Les caractéristiques techniques de cette nouvelle Suzuki sont identiques à celles de la Toyota. Ainsi, la Swace s’étire sur 4,65 m de long, 1,79 m de large et 1,43 m de haut. Capable d’embarquer cinq personnes à bord, elle offre un empattement de 2,70 m profitant notamment aux passagers arrière. Suzuki annonce un volume de coffre de 596 litres pouvant être augmenté une fois la banquette arrière rabattue. Un tapis de coffre réversible (moquette/plastique) est livré en série.

Au quotidien, les conducteurs et plus particulièrement les gros rouleurs seront épaulés par une kyrielle d’aides à la conduite. Citons pêle-mêle l’aide au stationnement, le freinage automatique d’urgence, la lecture des panneaux de signalisation, le correcteur de trajectoire, le régulateur de vitesse dynamique et le système de surveillance des angles morts.

Le confort et la vie à bord n’ont pas été oubliés avec la présence, de série d’un écran multimédia tactile de 8 pouces, de la connectivité Bluetooh, d’Apple CarPlay et Android Auto, mais aussi d’un système de recharge par induction, de deux ports USB, d’un éclairage d’ambiance ou encore du volant et des sièges chauffants.

Une cible : les clients B to B

Les ventes aux professionnels constituent actuellement le point faible de Suzuki en France. Selon les dernières données communiquées par la marque, seules 3 % des ventes sont réalisées auprès des entreprises. « Un chiffre plus proche de 6 ou 7 %, si l’on tient compte des professions libérales » rectifie Stéphane Magnin, le directeur général de la marque en France. « Nous pouvons faire mieux, et notre objectif est de passer à 15 % », ajoute-t-il.

Si la marge de progression est importante pour les équipes commerciales, celles-ci disposent désormais avec l’arrivée du break Swace d’un modèle de véhicule de fonction répondant parfaitement au cahier des charges de nombreuses entreprises. D’autant que, pour séduire ce public B to B exigent, la compacte sera épaulée par un grand SUV hybride rechargeable : l’Across… lui aussi tout droit venu de chez Toyota. Enfin, la version VUL de l’iconique 4 x 4 Jimny devrait elle aussi permettre de s’approcher de l’objectif fixé.

Mots clefs associés à cet article : Suzuki, Toyota, Break, Véhicule hybride, Compacte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER