Suzuki Bourg-en-Bresse : un pro tout-terrain

Publié le par

Entre les petites routes du Jura et les grands axes de la plaine de l’Ain, Suzuki Bourg-en-Bresse doit satisfaire des clients qui se déplacent dans toutes les conditions. Installée en périphérie, à Viriat, la concession du groupe Bellamy répond à tous les besoins.

Cette concession Suzuki est l'une des trois du groupe Bellamy avec Cessy et Lons-le-Saulnier. (© DR)
Cette concession Suzuki est l'une des trois du groupe Bellamy avec Cessy et Lons-le-Saulnier. (© DR)

L’ancienne appellation, « Garage Meunier », est restée. Mais pour le reste tout a changé. En 2018, en effet, François-Xavier Bellamy, propriétaire du groupe éponyme, decide de donner un coup de jeune à ce site construit dans les années 1970. Et les ouvriers n’y vont pas avec le dos de la pelle mécanique.

JPEG - 497.5 ko
Pouor se faire connaître, notamment auprès des sociétés, le groupe Bellamy sponsorise le club local de rugby (© DR)

« Nous avons rasé la concession pour la reconstruire. Seule l’ossature métallique est restée intacte pour conserver les mêmes dimensions », résume d’un trait François-Xavier Bellamy. En cinq mois, tout y passe : mise aux normes d’accessibilité PMR, installation de la climatisation, pose des baies vitrées, goudronnage d’une parcelle de terrain, spots à LED à l’intérieur et éclairage du parc occasion à l’extérieur… Le tout avec un souci environnemental : le bâtiment a dû être désamianté et un bassin de rétention, creusé pour filtrer et recueillir les eaux des ruissellements. L’investissement se chiffre à 1,2 million d’euros. « Le résultat est plus flatteur pour les clients, mais aussi pour les salariés », insiste François-Xavier Bellamy. Ces derniers apprécient d’autant plus leur nouveau cadre de travail qu’il s’est construit sous leurs yeux. « Nous avons continué à travailler dans des Algeco. L’atelier a été installé sous une tente chauffée », évoque le patron.

Vitrine de la marque

La nouvelle concession emprunte les derniers codes graphiques des points de vente Suzuki. Du mobilier blanc au design épuré, de grandes surfaces vitrées et des touches de gris, comme sur le fronton et au sol. L’impression de clarté est accentuée par la taille du showroom : environ 400 mètres carrés sur un seul niveau. Quelques touches de chrome sont également perceptibles, comme sur le logo en S stylisé. Bref, cet environnement dégage une impression de sérieux et de sérénité, sans esbroufe, à l’image de la marque, qui mise d’abord sur le rapport qualité/prix de ses véhicules, notamment en 4 x 4. En outre, les enquêtes de satisfaction montrent des clients, souvent fidèles, convaincus par la réputation de fiabilité.

Avec treize modèles exposés et toute la gamme à l’essai, la concession de Bourg-en-Bresse leur offre la possibilité de trouver une monture adaptée à leurs attentes. Comme l’explique Christophe Madaire, chef de région Rhône-Alpes chez Suzuki France : « Cette concession occupe une position centrale entre plaine et montagne avec une mixité des reliefs. Or Suzuki peut répondre à ces besoins différents grâce à sa double facette : urbaine avec des modèles hybrides et rurale avec sa gamme Allgrip. » Sous ce label, la marque regroupe plusieurs technologies de quatre roues motrices, qu’elle applique même à des citadines, telles que la Swift ou l’Ignis.

Mobilité adaptée à chacun

Dans cette région, où le réchauffement climatique n’a pas encore fait disparaître la neige, ce type de transmission est plébiscité. Parmi les SUV, 85 % des Vitara et 80 % des S-Cross vendus ici sont des quatre roues motrices. Même tendance pour l’Ignis, livrée avec le Allgrip dans 60 % des cas. En France, cette technologie équipe seulement une Suzuki sur dix. « Même si nous n’avons pas de véritable gamme entreprise, nous avons des clients professionnels qui ont besoin de quatre roues motrices, que ce soit des infirmières libérales, des forestiers ou des frontaliers qui se rendent en Suisse », observe François-Xavier Bellamy.

JPEG - 2.8 Mo
Les quatre roues motrices Allgrip équipent la majorité des ventes (© DR)

Permettre à ses clients pro de rouler quoi qu’il arrive est une philosophie appliquée à l’après-vente également. La concession ouvre six jours sur sept. Même si l’atelier baisse le rideau le samedi, les clients peuvent être dépannés par le prêt d’un véhicule. « Comme nous disposons de l’espace de stockage nécessaire, nous avons une douzaine de voitures de courtoisie, ce qui nous permet de temporiser », se félicite le maître des lieux. Autre service rendu au client : l’atelier dépourvu de carrosserie envoie les véhicules dans une autre concession du groupe, à Lons-le-Saulnier, avant de les restituer ici. Le salon d’attente, avec canapés, écran et machine à café, s’inscrit dans cette notion de service. « Nos clients les plus éloignés font une heure et demie de route, donc ils restent sur place pour les courtes révisions », rapporte le dirigeant.

La conquête par l’hybride

Si les Suzuki des champs semblent incontournables, le groupe Bellamy cherche à rentrer davantage dans les villes en misant sur l’hybride. « Comme nous sommes dans une région rurale et que Suzuki a longtemps fait du diesel, l’hybride n’a pas pris au début. Mais depuis un an et demi c’est parti », s’exclame le patron. « Grâce à l’hybridation, nous allons chercher des clients TPE-PME avec de petits parcs et même des auto-écoles car nous sommes l’une des rares marques à proposer de l’hybride en boîte manuelle », avance Christophe Madaire.

JPEG - 2.5 Mo
L’atelier possède quatre ponts et une zone dédiée à la préparation des véhicules. (© DR)

Le groupe Bellamy compte bien en tirer parti en misant sur le capital sympathie de la marque et en formant ses équipes. « Il faut se préparer par exemple pour faire des essais longs en entreprise, explique François-Xavier Bellamy. Quant à nos vendeurs, ils ont été formés et sont incollables sur la fiscalité par exemple. » À compter du premier trimestre 2020, la concession de Bourg-en-Bresse entend jouer les outsiders en conquérant des parts de marché auprès des entreprises, y compris urbaines.

Suzuki Bourg-en-Bresse en chiffres :

  • 800 m2 dont 400 m2 de showroom
  • 536 véhicules vendus en 2019
  • 11 % de clients business
  • 10 % de professions libérales
  • 35 à 85 % des ventes réalisées avec la transmission 4 x 4 Allrgrip selon les modèles.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°253 (février/mars 2020) de L’Automobile & L’Entreprise.

Mots clefs associés à cet article : Suzuki, 4x4, SUV, Transmission intégrale

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter