Spécialiste de l’inspection de VO, Trustoo prend du galon

Publié le par

Grâce à une levée de fonds de 900 000 euros, la start-up française entend accélérer son développement en France et en Europe, et ce afin de devenir la référence du secteur de l’inspection sur le marché du véhicule d’occasion.

© Trustoo
© Trustoo

Alors que le marché du véhicule d’occasion se porte à merveille, avec 5,7 millions de VO vendues en France en 2019 et 6 millions en 2020, Trustoo suit la même courbe de croissance. La jeune pousse spécialisée dans l’inspection avant achat de voitures d’occasion et fondée en 2018 par deux jeunes diplômés de l’EM Lyon affiche en effet une augmentation de ses activités de 15 % chaque mois (sur les six derniers mois de 2020 en tout cas). Surfant sur cette enthousiasmante dynamique, Trustoo vient donc d’opérer un tour de table qui lui a permis de lever 900 000 euros. Une belle somme qui devrait aider la start-up à approfondir son expansion européenne.

Presque un million pour de grandes ambitions

Soutenue par une équipe de sept personnes et un réseau de 750 spécialistes automobiles indépendants (dits « spécialistes Trustoo ») intervenant sous 24 heures en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg, Trustoo compte également un portefeuille de plus de 1 500 clients. Capable d’inspecter n’importe quel type de véhicule, des deux-roues aux voitures en passant par les camping-cars, l’entreprise ne manquait donc pas d’atouts pour séduire d’éventuels investisseurs. Parmi ces business angels, on trouve Christophe Sapet, fondateur de Navya, ainsi que le fonds d’investissement HCPV Ventures, composé notamment de Liyes Haddad, directeur des opérations industrielles chez Navya. Ces acteurs ne limiteront cependant pas leur rôle à celui de généreux donateurs : chacun d’entre eux possédant une grande expertise sectorielle, ils pourront conseiller la jeune start-up dans ses futurs développements.

Ainsi, ces capitaux apportés, à hauteur de 900 000 euros, « vont nous permettre d’investir dans la technologie avec, d’une part, la digitalisation de notre rapport d’inspection […] et, d’autre part, le recours à l’intelligence artificielle pour accompagner nos spécialistes dans leurs missions », assure Maxence Ghintran, co-fondateur de Trustoo. « Si notre plan de développement se poursuit comme prévu, nous comptons réaliser une série A d’ici à dix-huit mois, pour ouvrir de nouveaux marchés européens limitrophes à la France dans trois pays d’Europe supplémentaires, à savoir l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie », ajoute-t-il. Des objectifs qui seront couplés à la signature de partenariats sur les plateformes d’annonces de voitures d’occasion comme leparking.fr. Le déploiement d’une offre de services pour les professionnels, « afin que les entreprises puissent mandater un spécialiste Trustoo pour inspecter les véhicules qu’ils souhaitent rentrer dans leurs parcs automobiles », est également envisagé.

Mots clefs associés à cet article : Marché Europe, Véhicule d’occasion (VO), Économie, Intelligence artificielle, Digitalisation, Inspection

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter