Sous l’égide de Jean Lain, Kleuster va changer de dimension

Publié le par

Le fabricant de triporteurs électriques Kleuster a été racheté par le groupe de distribution Jean Lain Automobiles, ce qui va favoriser le développement et la diffusion de ses produits. Notamment auprès des collectivités ou des flottes urbaines d’enseignes.

Sous l'égide de Jean Lain, Kleuster va changer de dimension

« Nous sommes très heureux d’accueillir Kleuster au sein de Jean Lain Automobiles et d’apporter tous nos moyens et toute notre expertise pour le développement de cette start-up qui propose une solution adaptée à des problématiques concrètes. Notre secteur d’activité, la mobilité au sens large, est en pleine mutation, et Kleuster nous permet de prendre un nouveau virage indispensable pour préparer l’avenir » pose en préambule Jean-Michel Lain, dirigeant du groupe éponyme.

JPEG - 10.8 ko
Jean-Michel Lain dans une de ses concessions automobiles.

Rappelons que Jean Lain Automobiles distribue onze marques (Audi, Cupra, Goupil, Honda, Hyundai, Lexus, Seat, Skoda, Toyota, Volkswagen et Volkswagen Utilitaires), grâce à 80 points de vente répartis dans six départements. En 2019, son volume de ventes s’est établi à 34 000 véhicules, pour un chiffre d’affaires de 840 millions d’euros.

Des applications variées et dans l’air du temps

Créée en 2012 par Gérard Tetu, la start-up lyonnaise Kleuster fabrique des triporteurs électriques à usages urbains (livraison du dernier kilomètre, restauration, propreté urbaine, entretien des espaces verts, etc.). Le triporteur Freegônes est un véhicule utilitaire à assistance électrique fabriqué en Auvergne-Rhône-Alpes. Le véhicule, qui peut monter des pentes de plus de 16 %, affiche une charge utile de 350 kg et une autonomie de 80 kilomètres, tout en proposant des services connectés. Grâce à un développement commun avec Lamberet, il a aussi obtenu la certification ATP (production et maintien au froid jusqu’à – 25 °C).

Autant d’éléments qui ont attiré l’attention du groupe Jean Lain sur le produit et sur son positionnement, dans le périmètre des nouvelles mobilités, en lien direct avec la tendance de restriction de circulation pour des véhicules polluants. Durant l’été, le groupe Jean Lain a décidé d’aller plus loin et d’acheter Kleuster afin de renforcer sa diversification.

Se donner les moyens de ses ambitions

Plusieurs décisions ont été prises pour structurer la jeune société et lui donner les moyens de ses ambitions commerciales. Sous l’égide de Gérard Tetu, un directeur commercial a été recruté en la personne de Yannick Boulch. Ce dernier, qui fait valoir plusieurs années d’expérience dans l’automobile, devra notamment créer un réseau de distribution national. « Jean Lain Automobiles s’occupera de la distribution des produits Kleuster dans la région Auvergne-Rhône-Alpes », précise un communiqué. Qui ajoute : « Des perspectives internationales sont aussi en cours de réflexion car la demande est là. »

En outre, un directeur technique, Pierre-Louis Dumas, rejoint aussi l’équipe et apportera toute son expertise acquise pendant une riche carrière dans le secteur du froid roulant. Il aura sous sa responsabilité la R&D, la production, ainsi que le service après-vente. À propos de production, l’équipementier automobile Saint Jean Industries reprend cette tâche sur son site historique de Belleville-en-Beaujolais, dans le Rhône. Dans une première phase de lancement, 120 Freegônes seront assemblés sur le site d’ici au premier trimestre 2021.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Flotte, Mobilité durable, Deux et trois roues

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER