Skoda révèle les Suberb restylée et Citigo-e iV

Publié le par

Apparue en 2015, la Superb redynamise son style extérieur à l’occasion d’un restylage de mi-carrière. Sous le capot, la routière tchèque s’offre une inédite motorisation hybride rechargeable de 218 chevaux. À l’opposé de la gamme, la petite Citigo reçoit, elle, un bloc 100 % électrique.

Skoda révèle les Suberb restylée et Citigo-e iV

Skoda lance enfin ses premiers modèles électrifiés. Le constructeur tchèque (propriété du groupe Volkswagen) vient de dévoiler la version restylée de sa routière Superb. Cette dernière fait évoluer son style extérieur par de multiples retouches concernant notamment ses boucliers et ses phares, qui deviennent plus anguleux et full LED. Le véhicule reçoit davantage de chromes, comme cette inédite barrette horizontale qui relie désormais les feux arrière (dotés de clignotants à défilement) surmontés du nom Skoda apposé en lettres capitales sur le volet de coffre.

JPEG - 9 Mo

L’intérieur de la Superb intègre lui aussi davantage de chromes au niveau du combiné d’instrumentation et des contre-portes, ainsi qu’une sacrée mise à jour technologique. La marque tchèque ayant décidé d’équiper son véhicule porte-étendard des dernières aides à la conduite et de nouveaux systèmes d’infotainment, dont la taille d’écran varie de 8 à 9,2 pouces selon les finitions.

>> À lire aussi : [Vidéo] Essai - Skoda Scala : le choix de la raison

En termes d’aides à la conduite (Adas), citons le nouveau régulateur de vitesse prédictif, qui croise les informations lues par la caméra située derrière le pare-brise avec les indications provenant du GPS (vitesses maximales autorisées, typologie de la route…), le système Side Assist (détection d’angles morts), dont la portée passe de 20 mètres à 70 mètres, tandis que le système Front Assist se dote d’une fonction de protection prédictive des piétons.

De nouvelles versions et des motorisations renouvelées

Skoda a profité de la mise à jour de son véhicule pour introduire de nouvelles versions. Aux côtés des traditionnelles déclinaisons berlines et break Combi, de la luxueuse finition Laurin & Klement, sont ajoutées au catalogue une version Scout (pendant de la Volkswagen Passat Alltrack ou d’un Audi A4 Allroad) et une version Sportline, au style plus musclé.

Sous leurs capots, la marque propose trois moteurs Diesel et trois essence (1.6 l TDI 120 ch DSG7, 2.0 l TDI 150 ch BVM6 ou DSG7, 2.0 l TDI 190 ch DSG7, 1.5 l TSI 150 ch BVM6 ou DSG7, 2.0 l TSI 190 ch DSG7, 2.0 l TSI 272 ch DSG7).

La Superb, première Skoda hybride rechargeable de l’histoire

La plus grande nouveauté mécanique sous le capot de cette Superb de troisième génération est sa motorisation hybride rechargeable essence-électricité. Nommé pour l’occasion Superb iV, le véhicule embarque un 1.4 l TSI 156 ch et un moteur électrique de 116 chevaux. À eux deux, ils délivrent une puissance cumulée de 218 chevaux.

Selon Skoda, la Superb iV dispose de 55 kilomètres d’autonomie en mode 100 % électrique. En effet, elle embarque sous son plancher une batterie de 13 kWh pouvant être rechargée à domicile sur une prise standard ou en 3 h 30 sur une WallBox de 3,6 kW.

Le constructeur propose trois modes de conduite sur ce modèle : Sport, E et Hybrid. Le premier permet au conducteur de bénéficier de la puissance maximale de 218 chevaux et du couple maxi de 400 Nm. Le mode E propose de se déplacer en 100 % électrique, tandis que le dernier régule l’interaction entre moteur électrique et thermique. À noter que Skoda n’a pas encore dévoilé les tarifs de cette motorisation (pouvant être associée aux déclinaisons Sportline et Laurin & Klement), qui sera disponible sur le marché début 2020.

La Citigo électrique intègre la gamme

Outre le renouvellement de son modèle haut de gamme, Skoda s’est attaqué à l’électrification de son véhicule d’entrée de gamme, la minicitadine Citigo.

Apparue sur le marché en 2012, elle reçoit enfin un moteur électrique développant une puissance de 83 chevaux. Avec sa batterie lithium-ion de 36,8 kWh, ce véhicule nommé pour l’occasion Citigo-e iV dispose de 265 kilomètres d’autonomie (WLTP). Un rayon d’action suffisamment généreux pour évoluer en centre-ville, terrain de prédilection de ce véhicule.

Selon Skoda, la batterie de la Citigo électrique peut être rechargée à 80 % en une heure à condition de se brancher sur un chargeur rapide. Avec un équipement de type WallBox, la recharge prend alors 4 heures, tandis que sur une installation électrique domestique il faut patienter 12 h 30.

>> À lire aussi : Skoda présente le Kamiq, son SUV urbain

Pour améliorer son aérodynamisme – donc son autonomie –, la minicitadine se dote d’une calandre spécifique. La grille de calandre est désormais pleine, et les bas de caisse redessinés. À l’intérieur prennent place un nouveau combiné d’instrumentation et de nouveaux équipements technologies. Son arrivée sur le marché est prévue pour la fin de l’année 2019.

Mots clefs associés à cet article : Skoda, Berline, Véhicule hybride rechargeable, Électricité, routière, minicitadine

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER