Skoda présente le Kamiq, son SUV urbain

Publié le par

À une semaine de l’ouverture du salon de Genève, Skoda vient de dévoiler officiellement le Kamiq, son nouveau SUV urbain. Petit frère des Kodiaq et Karoq, il s’intercale dans la gamme entre la citadine Fabia et la nouvelle compacte Scala.

Le Kamiq est la deuxième nouveauté intégrant la gamme Skoda en 2019.
Le Kamiq est la deuxième nouveauté intégrant la gamme Skoda en 2019.

La "folie SUV" semble s’être emparée de Skoda. Comme de nombreux concurrents -et à l’image de la maison-mère Volkswagen- le constructeur tchèque propose désormais un crossover sur chaque segment.

"Avec l’introduction sur le marché du Skoda Kamiq, nous complétons notre gamme de SUV à succès en Europe avec un modèle plus compact. En tant que SUV urbain de Skoda, le Kamiq devrait nous attirer de nouveaux clients et représente une part importante de notre offensive produit", indique Bernhard Maier, directeur général de Skoda.

Si dans la gamme Skoda le Kodiaq (4,70 m) fait office de SUV familial, le Karoq avec ses 4,32 m se veut plus compact. En toute logique, le nouveau Kamiq (4,24m) s’installe dans la catégorie des (grands) SUV urbains... représentée notamment par un certain Volkswagen T-Roc.

Un SUV "jeune et branché"

"Avec le Kamiq, Skoda cible une clientèle plus jeune, avec un style de vie moderne et axé sur l’aventure", indique le constructeur dans un communiqué. Skoda a donc mis l’accent sur les technologies embarquées.

L’habitacle s’équipe du nouveau concept d’intérieur dévoilé sur la compacte Scala. Il est dominé sur les versions haut de gamme par un "écran tactile autoportant" de 9,2 pouces (8 pouces ou 6,5 pouces sur les autres finitions) permettant de commander le système d’infotainment. Derrière son volant, le conducteur retrouve le "Virtual Cockpit", cette dalle numérique (ici de 10,25 pouces) implantée sur de nombreux autres modèles du groupe Volkswagen.

En matière d’aides à la conduite, le nouveau Kamiq pioche là-aussi dans ce qui se fait de mieux à l’échelle du groupe automobile allemand. Il embarque de série les technologies Front Assist (freinage d’urgence) et Lane Assist (maintien dans la voie). À cela s’ajoute -suivant les versions- le régulateur adaptatif, le système de détection de fatigue "Driver Alert", l’assistant Crew Protect Assist et le système Side Assist (permettant de détecter un véhicule situé dans l’angle mort).

Des moteurs 100% thermiques

À l’heure où l’électrification totale ou partielle des gammes se développe, Skoda a fait le choix de miser sur des motorisations thermiques déjà éprouvées dans le groupe. Le Kamiq est proposé avec trois blocs essence et un unique diesel.

En essence, l’offre est composée du trois cylindres 1.0l TSI décliné en 95 et 115 chevaux et du quatre cylindres 1.5l TSI en 150 chevaux. Les versions les plus puissantes peuvent être associées à la boîte automatique DSG 7. En diesel, l’unique bloc retenu est le 1.6l TDI de 115 chevaux, disponible en boîte mécanique à 6 rapports ou avec la boîte DSG 7.

À noter qu’une version carburant au GNV/bioGNV (1.0l G-Tec de 90ch) est prévue par Skoda mais elle ne sera pas commercialisée en France.

Mots clefs associés à cet article : Skoda, SUV, SUV citadin A0, Salon de Genève 2019

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter