Shell s’offre Ubitricity et ses bornes de recharge

Publié le par

La major pétrolière anglo-néerlandaise vient d’annoncer avoir signé un accord avec Ubitricity, présenté comme l’un des leaders européens de la recharge des véhicules électriques en voirie.

image d'illustration © Ubitricity
image d'illustration © Ubitricity

Shell accélère l’électrification de ses activités. Dans le cadre « de la construction d’une filière “électricité”, depuis sa production, à son achat et à sa vente », l’énergéticien ne néglige pas les activités liés à la mobilité. Aussi, vient d’être annoncé le rachat d’Ubitricity, une société britannique œuvrant à la fois en tant que fournisseur et opérateur de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Implantée dans plusieurs pays d’Europe, Ubitricity « dispose du plus important réseau de recharge publique du Royaume-Uni avec plus de 2 700 points de recharge » en service, est-il précisé dans un communiqué. Petite particularité, l’entreprise se distingue de ses nombreux concurrents en intégrant ses solutions au mobilier urbain déjà présent. Ainsi, des prises pour véhicules électriques peuvent être camouflées au sein de lampadaires.

Future filiale à 100 % de Shell [une fois l’autorisation des autorités compétentes obtenues, ndlr], Ubitricity opère également en France et en Allemagne, auprès des collectivités comme des entreprises. Elle a d’ailleurs à son actif le déploiement d’environ 1 500 points de charge pour des flottes en Europe.

Shell veut être « en phase avec la société »

Désormais décriée pour ses activités - comme l’ensemble des compagnies pétrolières - Shell a pour ambition d’être « une compagnie énergétique à zéro émission nette d’ici 2050, ou plus tôt, en phase avec la société ». Pour ce faire, l’entreprise cherche de nouveaux relais de croissance comme... la fourniture d’électricité. Et tandis que le marché des carburants s’érode peu à peu, celui de la recharge des véhicules électrifiés progresse. L’acquisition d’Ubitricity va permettre à la major anglo-néerlandaise « d’accroitre son réseau existant, déjà constitué de plus de 1 000 bornes de recharge sur environ 430 stations-service Shell ainsi que de l’accès à plus de 185 000 points de recharge électrique de partenaires ».

« Nous voulons accompagner un nombre croissant de conducteurs vers la mobilité électrique. La recharge électrique sur voirie sera essentielle pour ceux qui vivent et travaillent dans des villes, ou n’ayant pas accès à des parkings privés. [...] Nous souhaitons offrir à nos clients une multitude d’options de recharge électrique pratiques et économiques », avance István Kapitány, vice-président exécutif de Shell Mobilité. « Ce qui créée l’attrait d’Ubitricity est la possibilité de transformer des lampadaires, ou d’autres types de mobilier urbain, en bornes de recharge électrique, rendant ainsi la recharge électrique accessible et facile pour tous. C’est particulièrement le cas dans les grandes villes où l’accès à des parkings privés est limité », complète, en guise de conclusion, Lex Hartman, actuel P-DG d’Ubitricity

Mots clefs associés à cet article : Shell, électricité, Ubitricity

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter