Sécurité routière : une mortalité en baisse au mois d’octobre

Publié le par

En octobre 2020, le nombre de personnes décédées sur les routes est passé sous la barre symbolique des 200 victimes. En France métropolitaine, on comptait en effet 199 tués au mois dernier contre 257 sur la même période en 2019, soit un recul de presque 23%.

Il faut dire que la décision prise fin-octobre de reconfiner le pays a eu un impact significatif sur les déplacements en voiture et donc l’accidentalité au volant. © LeasePlan
Il faut dire que la décision prise fin-octobre de reconfiner le pays a eu un impact significatif sur les déplacements en voiture et donc l’accidentalité au volant. © LeasePlan

Pour retrouver un niveau similaire, il faut remonter au mois de mai. Il faut dire que la décision prise fin-octobre de reconfiner le pays a eu un impact significatif sur les déplacements en voiture et donc l’accidentalité au volant. Avant cela, à la mi-octobre, la mise en place du couvre-feu avait également eu des conséquences plutôt positives sur la sécurité routière, comme en témoignent les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Selon ses estimations, octobre 2020 connaîtrait ainsi une baisse de la mortalité de - 22,6 % par rapport à octobre 2019. Dans le détail, 199 personnes auraient perdu la vie sur les routes tricolores contre 257 l’an passé, soit 58 victimes de moins. Certes, c’est encore une centaine de trop comparé au mois d’avril 2020 par exemple, mais il y a du mieux au regard du mois de septembre 2020, qui enregistrait 275 décès, avec une forte létalité des cyclistes. Au mois d’octobre dernier, il n’y a d’ailleurs eu que 7 tués parmi cette population, soit 11 de moins qu’à la même saison en 2019.

Le télétravail épargne des vies

Au-delà de la mortalité, bien d’autres indicateurs s’avèrent en repli grâce à cette diminution des trajets, domicile-travail notamment. Ainsi, le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 421, contre 5 135 en octobre 2019, soit une rétractation de 13,9 %. Dans le même temps, le taux de personnes blessées diminue de 16 %, passant de 6 493 à 5 455 en un an. Si la mortalité des automobilistes, des usagers de deux-roues motorisés et des cyclistes se révèlent bien inférieures à celles observées au cours des mois d’octobre de cette dernière décennie, la mortalité des piétons augmente cependant légèrement avec 38 décès recensés. Quant à la mortalité des personnes âgées de plus de 65 ans, elle est parmi les plus basses de ces dix dernières années avec 59 tués. La mortalité des jeunes de 18-24 ans, elle, demeure stable (36 vies fauchées).

Mots clefs associés à cet article : Accident, Piétons, Sécurité, Trajets domicile-travail

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter