Sécurité routière : un premier trimestre dans le rouge

Publié le par

Selon les estimations provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 250 personnes sont décédées sur les routes le mois dernier, contre 233 en mars 2018 (+ 7,3 %). La tendance est également à la hausse sur l’ensemble du premier trimestre. En cause : un relâchement des comportements lié au vandalisme sur les radars, qui touche tous les réseaux routiers.

Globalement, le premier trimestre de l'année se caractérise par une hausse de la mortalité.
Globalement, le premier trimestre de l'année se caractérise par une hausse de la mortalité.

En mars, les autres indicateurs sont également en augmentation :

  • le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 416 contre 3 974 en mars 2018 (+ 11,1 %) ;
  • 5 432 personnes ont été blessées contre 5 005 en mars 2018 (+ 8,5 %).

Globalement, le premier trimestre de l’année se caractérise par une hausse de la mortalité, avec 741 personnes tuées. Comparé à la moyenne sur cinq années (2013-2017), cela représente 25 morts supplémentaires. Cette tendance serait d’autant plus marquée en agglomération (241 tués contre 211 en moyenne sur cinq ans, soit 30 de plus), ainsi que sur le réseau autoroutier (77 tués contre 51 en moyenne sur cinq ans, soit 26 de plus). A contrario, la mortalité sur les routes hors agglomération serait en baisse (423 tués contre 446 en moyenne sur cinq ans, soit 23 de moins). La Sécurité routière attribue ce résultat à la baisse de la vitesse à 80 km/h.

« Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), qui a mis en place l’évaluation de la mesure 80 km/h, constate une très légère augmentation de la vitesse moyenne entre décembre 2018 et février 2019, qui reste cependant très en-dessous des vitesses pratiquées avant la mise en place de la mesure 80 km/h, ce qui signifie que le gain de vies épargnées est préservé », commente l’organisme d’État. « Ainsi le relâchement des comportements lié au vandalisme sur les radars, qui touche tous les réseaux routiers, est-il compensé hors agglomération par la nouvelle limitation de vitesse mais alimente la hausse globale de la mortalité observée en ce premier trimestre 2019 », conclut-il.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER