Sécurité routière : le Gouvernement prend des mesures

Publié le par

Vitesse maximale réduite, usage du téléphone au volant plus sévèrement puni et vidéo-verbalisation près des passages piétons…, le Gouvernement a présenté mardi 9 janvier dix-huit mesures qui doivent faire chuter le nombre de victimes sur les routes.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, le 9 janvier 2018.
Le Premier ministre, Édouard Philippe, le 9 janvier 2018.

Les conducteurs vont devoir redoubler d’attention en ce début d’année 2018. En effet, mardi 9 janvier 2018, le Premier ministre, Édouard Philippe, a rassemblé le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) pour annoncer dix-huit nouvelles mesures censées réduire le nombre de victimes sur les routes en France.

Celles-ci partent de plusieurs constats : la vitesse est la première cause d’accidents mortels en France (31 %), juste devant l’alcool (19 %) et les stupéfiants (9 %). Autre élément que le Gouvernement a pris en compte, le fait que le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central, qui concentre 55 % de la mortalité routière.

Réduction de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h

Mais la mesure la plus emblématique prise en ce début d’année 2018 est la réduction de la vitesse maximale sur les réseaux secondaire de 90 à 80 km/h. Cette dernière devrait prendre effet le 1er juillet 2018. En tout, 400 000 kilomètres de routes sont concernés en France. Cette décision est largement décriée par les associations d’automobilistes, dont fait partie 40 millions d’automobilistes, qui dénonce une mesure « absurde, rejetée par une grande majorité de Français ». De son côté, le Gouvernement espère sauver entre 200 et 400 vies par an en France grâce à cet abaissement.

L’usage du téléphone au volant plus sévèrement puni

La vitesse n’est pas le seul domaine visé par le Gouvernement. Ce dernier compte aussi durcir la législation sur l’usage du téléphone au volant, qui est la cause d’un accident corporel sur dix. Toujours selon les chiffres du Gouvernement, téléphoner au volant multiplie par trois le risque d’accident, et lire un message en conduisant le multiplie par vingt-trois au minimum. C’est pourquoi l’une des mesures du Gouvernement prévoit de retenir le permis de conduire d’une personne ayant commis une infraction tout en ayant son téléphone en main. Une mesure prévue pour 2019.

Généralisation de l’éthylotest

Pour lutter contre l’alcool au volant, le Gouvernement propose de rendre obligatoire la pose d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) pour les conducteurs récidivistes. Il souhaite aussi généraliser la vente d’éthylotests à proximité des rayons de boissons alcoolisées.

Mieux protéger les piétons

Enfin, la dernière mesure à retenir est la mise en place de la vidéo-verbalisation pour les infractions commises près des passages piétons, à savoir le non-respect de la priorité piétons au moment où ceux-ci souhaitent traverser.

En baisse depuis 2002, la mortalité routière augmente à nouveau depuis 2014. Le nombre de victimes sur les routes étaient de 3 557 en 2014, de 3 616 en 2015 et de 3 655 en 2016. Les chiffres de 2017 devraient être dévoilés dans quelques semaines.

Mots clefs associés à cet article : Gouvernement, Sécurité routière, Réseau routier, Permis de conduire, Accident

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER