Seat : six modèles électriques et électrifiés d’ici à 2021

Publié le par

À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, le constructeur espagnol a clarifié ses intentions d’électrification et son rôle au sein du groupe Volkswagen.

À gauche, Luca de Meo, président de Seat, et Herbert Diess, président du groupe Volkswagen.
À gauche, Luca de Meo, président de Seat, et Herbert Diess, président du groupe Volkswagen.

« Seat peut maintenant regarder le futur droit dans les yeux. » C’est sur fond de chiffre d’affaires record que Luca de Meo, président de Seat, a annoncé la stratégie d’électrification du constructeur pour l’horizon 2021. La marque espagnole, filiale du groupe Volkswagen depuis 1986, a clairement profité de la montée en puissance et des synergies permises par le groupe allemand. En 2018, première année pleine de commercialisation des deux SUV Ateca et Arona, Seat a enregistré un chiffre d’affaires de près de 10 milliards d’euros, 300 millions d’euros de bénéfices nets et un total de 517 700 véhicules vendus. Un résultat historique qui est tout simplement le plus important de la marque depuis sa création.

« L’année 2018 a été la meilleure de l’histoire de Seat. Pour la première fois, nous disposons des produits adéquats dans les segments pertinents et les plus rentables, ce qui nous a permis de devenir l’une des marques à la croissance la plus rapide en Europe au cours des trois dernières années. L’offensive SUV que nous avons lancée en 2016 a dépassé nos attentes les plus optimistes, et une voiture sur trois vendue l’an dernier fait partie de cette catégorie. Seat peut maintenant regarder le futur droit dans les yeux », synthétise pour l’occasion Luca de Meo, à la tête du constructeur.

Un rôle clé dans l’électrification du groupe Volkswagen

L’autre élément clé de cette conférence annuelle concernait la stratégie d’électrification de Seat. La marque présentait il y a quelques semaines au Salon de Genève l’el-Born, un monospace électrique qui sera commercialisé dès l’année prochaine au côté de la Mii électrique. Suivront des versions hybrides rechargeables des Leon et Tarraco et de leurs alter ego chez Cupra : les Leon et Formentor. Signe de la prise d’importance de la marque au sein du groupe Volkswagen, Seat développera pour la première fois une plate-forme qui sera utilisée par tout le groupe. Baptisée MEB (Modular Electric drive Toolkit), elle servira de base dès 2023 à des modèles d’environ 4 mètres, électriques et abordables avec un prix d’entrée de gamme promis à moins de 20 000 euros.

« Seat a maintenant un rôle plus clair dans le groupe Volkswagen et, grâce aux résultats obtenus, nous avons remporté la nouvelle plate-forme de véhicules électriques. Pour la première fois, le centre technique Seat développera une plate-forme qui pourra être utilisée par d’autres marques dans le monde entier », a ajouté Luca de Meo. Près de 300 ingénieurs participeront à son développement.

Mots clefs associés à cet article : Seat, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter