Seat lance l’eXS, sa première trottinette électrique

Publié le par

Le catalogue du constructeur espagnol s’est enrichi depuis le début du mois de décembre d’une trottinette électrique disposant de 25 kilomètres d’autonomie. Les propriétaires du nouveau SUV Tarraco auront la possibilité de la recharger dans le coffre de leur véhicule.

Luca de Meo, président de Seat, et la nouvelle Seat eXS
Luca de Meo, président de Seat, et la nouvelle Seat eXS

Constructeur automobile depuis 1950, Seat devient en 2018 "fournisseur de mobilité". La filiale espagnole du groupe Volkswagen, qui débute la commercialisation de son nouveau grand SUV, le Tarraco, propose également à la vente depuis quelques jours... une trottinette électrique !

Ce petit véhicule, baptisé Seat eXS powered by Segway est capable de se déplacer à la vitesse de 25 km/h. Sa batterie dispose de 25 kilomètres d’autonomie. À noter que les (futurs) clients du dernier modèle de la marque, le SUV Tarraco, ont la possibilité de la commander en option en même temps que leur véhicule et de la recharger dans le coffre de celui-ci. Son prix ? 599 euros.

Comme son nom le laisse entendre, cette trottinette électrique a été développée par Segway et mise aux couleurs du constructeur espagnol. Les caractéristiques techniques de l’engin sont les mêmes que celles de la Segway ES2, c’est-à-dire la trottinette électrique composant la flotte de l’opérateur américain Lime. Seul changement notable, la version Seat dispose de pneus pleins au lieu de pneus à air.

D’autres constructeurs ont intégré les trottinettes à leurs gammes

"La vision de la ville du futur comprend un environnement où différentes technologies et différents types de véhicules coexisteront, et nous pensons que des solutions telles que l’eXS contribueront à améliorer la mobilité", indiquait mi-novembre, Luca de Meo, le président de Seat, à l’occasion de la présentation de cette trottinette électrique lors du salon Smart City Expo World Congress de Barcelone.

Outre Seat, d’autres constructeurs automobiles se sont lancés dans l’aventure de la trottinette électrique afin d’élargir leur spectre de compétence et de diversifier leur activité vers les mobilités douces. Début novembre, le constructeur américain Ford s’est offert la start-up Spin, un opérateur de trottinettes en libre-service.. Selon le Wall Street Journal Ford aurait déboursé entre 80 et 90 millions de dollars pour s’offrir cette start-up.

À l’été 2017, le constructeur allemand BMW avait révélé son interprétation de la trottinette électrique avec la X2 City. Dotée d’une autonomie de 35 kilomètres et affichant une vitesse de pointe de 25 km/h, le prix de ce nouveau véhicule électrique individuel (NVEI) dépasse les 2 000 euros.

En 2016, à l’occasion du lancement de son SUV 3008, Peugeot avait également présenté une trottinette électrique (pouvant aussi se recharger dans le coffre du véhicule). Répondant au nom de E-Kick, elle est toujours disponible à la vente, au prix de 899 euros.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Ford, Seat, Mobilité durable, Micro-mobilité, Trottinettes électriques

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER