Salon de Genève 2020 : la Twingo Z.E. parée au lancement

Publié le par

Renault poursuit l’électrification de sa gamme avec une version garantie zéro émission de sa petite citadine emblématique. Attendue avec impatience, celle-ci sera officiellement présentée au Salon de Genève 2020 en mars prochain.

La mouture électrique de la Twingo se dote d’une batterie de 22 kWh autorisant une autonomie évaluée à 180 kilomètres (cycle WLTP). © Renault
La mouture électrique de la Twingo se dote d’une batterie de 22 kWh autorisant une autonomie évaluée à 180 kilomètres (cycle WLTP). © Renault

La Zoe, le Kangoo, le Master, le Twizy… et maintenant la Twingo ! La marque au losange a, sans conteste, fait de l’électromobilité son nouveau cheval de bataille. La déclinaison 100 % électrique de la puce de Billancourt, annoncée en janvier dernier par Renault lors de la présentation de ses résultats commerciaux, sera introduite auprès du grand public dans les jours à venir, à l’occasion de la 90e édition du Salon de Genève (Suisse).

82 chevaux et 180 kilomètres d’autonomie

Restylée l’an dernier, la troisième génération de Twingo s’apprête donc à conquérir un marché « branché » sur lequel elle avait failli entrer en 2013 déjà. À l’époque, Renault avait envisagé de verdir son modèle avant de se rétracter pour ne pas faire de l’ombre à sa Zoe, produite un an auparavant. Aujourd’hui, la Zoe a conquis son public, tout comme leur cousine électrique la Smart Forfour EQdéveloppée avec Renault et basée sur la même plate-forme que la Twingo. Pas de risque, donc, que ces citadines 100 % électriques se cannibalisent à présent les unes les autres ?

À voir… Car, si les performances avancées par la marque de la Twingo Z.E. sont différentes de celles de la Zoe (cumulant à 110 chevaux et plus de 300 kilomètres d’autonomie), elles ressemblent assez à celles de la deux-places développée par Smart. Proposée avec une batterie de 17,6 kWh délivrant 82 chevaux et jusqu’à 135 kilomètres d’autonomie, la mouture électrique de la Twingo se dote d’une batterie de 22 kWh autorisant une autonomie évaluée à 180 kilomètres (cycle WLTP). La véritable différence réside ainsi dans son design authentique et dans ses dimensions de quatre-portes à l’habitacle un peu plus spacieux.

JPEG - 101.1 ko

Par conséquent, la concurrence se fera véritablement sur le prix. Malheureusement, avant de connaître les tarifs de la Twingo Z.E., il faudra se montrer patient et attendre jusqu’au Mondial de l’automobile 2020, en octobre prochain. Et l’addition pourrait se révéler saler puisque, côté équipements, la dernière-née de Renault s’avère bien fournie. Elle intègre notamment le dispositif Z.E. Voice, servant à prévenir les piétons en-dessous de 30 km/h, mais aussi l’application My Renault, qui permet de consulter le niveau de batterie de la voiture ou de lancer la climatisation et le chauffage à distance. La commercialisation de la nouvelle citadine électrique, elle, devrait être programmée pour la fin de l’année.

Outre la Twingo Z.E., le stand de Renault au Salon de Genève accueillera le nouveau plug-in E-Tech Mégane Estate. Soit la version hybride rechargeable de sa célèbre compacte, présentée pour la première fois aux visiteurs.

Mots clefs associés à cet article : Citadine, Véhicule électrique, Groupe Renault, Salon de Genève 2020

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter