Révolution en vue pour le Mondial de Paris

Publié le par

La Plateforme Automobile (PFA), propriétaire de la marque « Mondial de l’automobile » et organisatrice, à travers AMC Promotion de l’événement parisien, vient de présenter les principales évolutions concoctées avec le groupe Hopscotch pour l’édition 2020.

L'édition 2018 du Mondial de Paris a drainé plus d'un million de visiteurs.
L'édition 2018 du Mondial de Paris a drainé plus d'un million de visiteurs.

L’édition 2018 du Mondial de l’automobile, qui marquait les 120 ans du Salon parisien, était la dernière édition de l’événement tel que l’ont connu des générations d’amoureux de l’automobile.

Pour résister face aux autres Salons européens (Genève, Francfort…), américains (Detroit, Los Angeles…) ou asiatiques (Pékin, Tokyo…), Jean-Claude Girot, l’emblématique commissaire général de l’événement, avait été contraint d’innover. C’est ainsi que son nés Mondial.Tech et le Mondial de la mobilité.

Si le succès a été au rendez-vous – avec plus d’un million de visiteurs –, l’ex-ministre Luc Châtel, président de la PFA, a souhaité donner un nouveau souffle à ce rendez-vous. Pour cela, AMC Promotion vient de s’adjoindre les services du groupe Hopscotch, spécialisé dans l’organisation de festivals.

« Nous organisons le Salon de l’auto depuis des décennies, ils organisent des festivals et des événements depuis des années : marions les deux mondes. Le Mondial de l’automobile doit évoluer vers un festival de l’automobile », a synthétisé Luc Châtel lors de la présentation des grandes orientations de la prochaine édition.

Un événement bâti autour de trois piliers

« Le futur événement [prévu du 1er au 10 octobre 2020, ndlr] doit être quelque chose d’hybride entre un événement B2B et un événement B2C, entre un festival et un Salon. Ce futur Mondial doit être une rencontre innovante en termes de forme et historique en termes de fond » a complété Frédéric Bedin, président de Hopscotch Group.

Ainsi, la programmation du prochain rendez-vous a été bâtie autour des trois grands axes suivants : le Paris Motors Show, un parcours « hors les murs » et la première édition du Moovin’On Paris.

Dans le détail, le Paris Motors Show, regroupant, auto, moto et nouvelles mobilités, se tiendra comme à l’accoutumée dans les pavillons du parc des expositions de la porte de Versailles. Pour l’occasion, l’organisation bénéficiera d’un pavillon supplémentaire, le hall 6, soit 15 000 mètres carrés de surface en plus. Mieux, le Dôme de Paris (ex-Palais des sports) a également été réservé par les organisateurs. L’idée est de le mettre à disposition de l’ensemble des constructeurs pour assurer leurs présentations presse ou révélations de véhicules avec des scénographies plus poussées que sur leurs stands.

Le parcours « hors les murs » sera composé d’événements labellisés « Mondial de l’automobile » et organisés par des institutionnels ou entreprises n’importe où dans Paris. Ainsi, à la veille de l’ouverture de la quinzaine, un grand dîner de gala aura lieu par exemple au sein du Grand Palais. Et un événement « Fashion & Motion » se tiendra dans le cadre de la Fashion Week de Paris.

Enfin, le Moovin’On Paris 2020. Pour la première fois, cet événement créé par Michelin et organisé chaque année au Canada se produira à Paris. « Fédérant de grandes entreprises, des start-up, des ONG, des autorités publiques et académiques, Moovin’On ambitionne de relever les défis de la mobilité durable », précisent les organisateurs.

Mots clefs associés à cet article : Mondial de Paris 2018, Paris Motor Show

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER