Retouches minimalistes pour le Toyota C-HR

Publié le par

Le SUV urbain et hybride de Toyota passe par la case restylage. Extérieurement, les évolutions sont à peine perceptibles. Les plus gros changements se passent sous le capot.

Seul un œil averti pourra distinguer le Toyota C-HR restylé.
Seul un œil averti pourra distinguer le Toyota C-HR restylé.

Commercialisé depuis novembre 2016, le Toyota C-HR s’offre un léger rafraîchissement. Esthétiquement, le crossover urbain japonais évolue peu.

Les amateurs du modèle noteront le passage des blocs optiques avant et arrière à la technologie LED – permettant de réunir feux de jour et clignotants en un seul projecteur – et le nouveau graphisme des feux arrière. Ils relèveront également la lame inférieure peinte destinée à « souligner la silhouette dynamique du véhicule », selon le constructeur.

Sous le capot, les évolutions sont plus significatives. Le C-HR voit sa motorisation 1.8 l hybride de 122 chevaux remaniée, ce qui permet d’abaisser les consommations d’après Toyota. Le SUV gagne également un bloc plus puissant : le 2.0 l hybride Dynamic Force de 184 chevaux.

À l’intérieur, le Toyota C-HR reçoit un nouveau système multimédia permettant l’intégration des smartphones via les systèmes Apple Carplay et Android Auto. Un équipement capable d’effectuer des mises à jour cartographiques à distance grâce à la technologie « over the air ».

Mots clefs associés à cet article : Toyota, SUV, Véhicule hybride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER