Résultats des ventes de véhicules électriques en avril 2018

Publié le par

Après un mois de mars record, les ventes de véhicules particuliers électriques continuent de croître en avril.

Renault domine toujours les ventes de véhicules électriques en France.
Renault domine toujours les ventes de véhicules électriques en France.

Moins soutenues mais toujours positives, les ventes de véhicules électriques particuliers affichent une augmentation de 29,9 % en avril 2018 par rapport à la même période l’an dernier. Au total, 1 990 modèles ont été mis à la route selon les chiffres de l’Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). Les immatriculations d’utilitaires électriques et d’hybrides rechargeables ont également augmenté, respectivement de 9,19 % et 43,95 %.

Dans le détail, la Renault Zoe arrive toujours en tête avec 961 modèles immatriculés (+ 2,34 %). Mais sa part de marché n’est plus que de 48 %, contre 64 % en avril 2017. Elle est suivie de près par la Nissan Leaf avec 375 immatriculations (+ 89,39 %) et la BMW i3 avec ses 200 unités enregistrées, dont 98 équipées d’un prolongateur d’autonomie.

JPEG - 48 ko

Du côté des utilitaires, Renault garde la première place du podium avec son Kangoo ZE, dont les immatriculations grimpent de 32,89 % (198 ex.). PSA prend la deuxième et la troisième place grâce respectivement au Peugeot Partner (57 ex., + 39,02 %) et au Citroën Berlingo (40 ex., + 166,67 %). Des progressions toutefois contrebalancées par la baisse des immatriculations de plusieurs modèles phares, comme la Renault Zoe en version utilitaire (– 7,50 %) ou le Goupil G4 (– 33,96 %).
JPEG - 43.8 ko

Enfin, avec 845 nouvelles immatriculations, dont 20 Audi Q7 hybrides gaz-électricité et un Renault Kangoo doté d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène, le marché du véhicule hybride rechargeable a progressé de 43,95 % en un an.

Un marché toujours fragile

Malgré ces bons résultats sur les deux derniers mois, «  le marché peine à croître depuis le début de l’année : à peine + 8,77 % par rapport à la même période l’an passé », souligne l’Avere. Avec seulement 9 650 véhicules particuliers électriques mis à la route, cette faible hausse questionne !

« Malgré la reconduction du bonus écologique et les efforts des constructeurs, le marché du véhicule particulier électrique traverse une période difficile. Le soutien de l’État reste aujourd’hui plus que nécessaire pour une filière encore fragile mais dont le développement est indispensable à la tenue des différents engagements du Gouvernement, tant sur la qualité de l’air que sur l’emploi ou encore la lutte contre le réchauffement climatique » rappelle Marie Castelli, secrétaire générale de l’association.

Mots clefs associés à cet article : Audi, BMW, Nissan, Renault, Véhicule électrique, Véhicule hybride rechargeable, PSA Peugeot Citroën

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER