Renault se lance dans l’aventure des véhicules utilitaires à hydrogène

Publié le par

Le Losange vient d’annoncer la commercialisation imminente, dans son réseau, des Kangoo Z.E. Hydrogen et Master Z.E. Hydrogen équipés par l’entreprise française Symbio d’une pile à combustible alimentée en hydrogène.

Les Kangoo Z.E. et Master Z.E. carburent désormais à l'hydrogène.
Les Kangoo Z.E. et Master Z.E. carburent désormais à l'hydrogène.

Renault prend une longueur d’avance sur ses concurrents. Alors que le groupe PSA, le groupe Volkswagen ou encore Ford se lancent dans l’aventure des véhicules utilitaires électriques, l’ex-Régie rejoint le club des constructeurs amateurs d’hydrogène.

Proposant depuis plusieurs années ses Kangoo Z.E. et Master Z.E.100 % électriques dans sa gamme, Renault mise désormais - comme Mercedes avec son Sprinter F-Cell - sur l’hydrogène pour rendre les VUL plus respectueux de l’environnement sans pour autant sacrifier leur rayon d’action.

Selon la marque, « la pile à hydrogène fournit l’énergie supplémentaire pour obtenir jusqu’à trois fois plus d’autonomie par rapport aux véhicules 100 % électriques, avec un temps de recharge de seulement 5 à 10 minutes ».

Un savoir-faire français valorisé

Pour y parvenir, le constructeur au losange s’est rapproché d’une entreprise française, Symbio, spécialiste de la conversion de véhicules et de l’installation de piles à combustible. Pour rappel, les deux sociétés coopèrent déjà depuis plusieurs années - à titre expérimental dans le cadre du projet HyWay - sur une version à hydrogène du Kangoo (appelée Kangoo ZE REH2) utilisée par diverses entreprises en région lyonnaise et dans l’agglomération grenobloise.

« Nos équipes travaillent ensemble depuis 2014, confirme Fabio Ferrari, président de Symbio. C’est ensemble que nous avons défini le système hydrogène le plus adapté aux besoins des utilisateurs. »

Quelle technologie ? Quelles capacités ?

Depuis peu propriété de Michelin et au cœur d’une co-entreprise avec l’équipementier Faurecia, Symbio a donc conçu un système « reposant sur le StackPack S de Symbio, à savoir un prolongateur d’autonomie bâti autour d’une pile à hydrogène de 5 kW », explique le dirigeant.

« Associé à une batterie de 33 kWh, il permet d’atteindre en toutes saisons une autonomie réelle de 370 kilomètres (cycle WLTP) sur Renault Kangoo Z.E. Hydrogen et de 350 km sur Master Z.E. Hydrogen. En complément de la recharge électrique classique sur bornes, ces véhicules peuvent se recharger en hydrogène en quelques minutes seulement », précise encore Symbio dans un communiqué.

À noter que ce système développé par les deux entreprises n’empiète pas sur le volume de chargement des utilitaires concernés. Le Renault Kangoo Z.E. Hydrogen conserve son volume de 3,9 mètres cubes tandis que celui de son grand frère le Renault Master Z.E. Hydrogen varie entre 10,8 m3 et 20 m3

Le Kangoo Z.E. Hydrogen sera disponible à la commande dès la fin de l’année 2019 au prix de 48 300 euros hors taxes (incluant l’achat de la batterie et sans aides gouvernementales). Le Master Z.E. Hydrogen (disponible en fourgon et châssis nu) arrivera lui au cours du premier semestre 2020. Son tarif demeure cependant encore inconnu.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Véhicule utilitaire léger (VUL), Hydrogène, Symbio FCell

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter