Renault révèle la nouvelle Mégane électrique

Publié le par

Le constructeur au losange publie les premières photos de la future Mégane dans sa version E-Tech électrique. Une flotte de 30 modèles de pré-série affublés d’un camouflage, plus voyant qu’efficace, parcourra les routes de France cet été.

© Renault/Renault Design
© Renault/Renault Design

Renault dévoile les premières photos de la future Mégane dans sa version E-Tech 100 % électrique. Un exemplaire de pré-série, encore recouvert d’un original camouflage, réalisé par Renault Design, conçu pour être remarqué et non pour masquer les lignes de la voiture. Une opération de communication originale, puisque 30 modèles de pré-série vont arpenter les routes dès cet été, conduits par des ingénieurs de la marque. Ce masquage utilise notamment le nouveau logo Renault, ce qui ne laissera pas beaucoup de doutes aux passants sur l’origine de la voiture lorsqu’ils croiseront sa route.

JPEG - 50.7 ko
©Renault / Renault Design

Batterie de 60 kWh

La version présentée par Renault dérive du concept-car eVision révélé lors de l’évènement Renault eWays l’année dernière. Cette Mégane, aussi appelée MéganE (prononcez « Mégane i »), est basée sur la plateforme CMF-EV du groupe. Elle adopte une batterie de 60 kWh, qui lui offre, selon Renault, une autonomie allant jusqu’à 450 kilomètres (norme WLTP). Cette batterie est associée à un moteur électrique de 160 kW, soit 217 chevaux.

JPEG - 58.9 ko
©Renault / Renault Design

Le constructeur communique peu d’informations supplémentaires sur le véhicule mais les lignes à peine masquées laissent apparaître une vraie rupture dans le design de la marque. Un virage qui était déjà pris par le concept eVision l’année dernière. Cette Mégane E-Tech est assemblée dans l’usine de Douai et le fait savoir, avec une mention Made in Douai apposée au-dessus de la prise, située sur l’aile avant droite. En revanche, le constructeur ne révèle aucune image de l’habitacle du modèle, qui devrait lui aussi connaître une évolution de style, afin de marquer la rupture de la Renaulution.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Berline, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter