Renault pérennise la production de véhicules utilitaires en France

Publié le par

Les usines Renault de Sandouville et Maubeuge vont fabriquer de nouvelles générations de véhicules utilitaires a annoncé, jeudi 8 novembre, Carlos Ghosn. Les futurs modèles seront commercialisés sous les marques Renault, Nissan et, pour la première fois, Mitsubishi.

Renault pérennise la production de véhicules utilitaires en France

Les utilitaires Renault du futur seront "made in France". Annonçant le début du renouvellement de la gamme VU pour les prochains mois, la marque au losange laisse cependant entendre que la production française ne concernera pas tous les modèles de la gamme mais une large partie de celle-ci.

"Pour cette nouvelle production de véhicules utilitaires, les usines de Maubeuge et de Sandouville ont apporté la solution la plus attractive grâce à leur compétitivité et à leur capacité à tirer parti des plateformes communes de l’Alliance", indique Carlos Ghosn, le patron de Renault, dans un communiqué.

En effet, dans le cadre du plan stratégique "Alliance 2022", les futurs modèles produits en France seront communs au marques Renault, Nissan et Mitsubishi. Jusqu’à présent, si une partie de la production était déjà rebadgée Nissan (mais aussi Opel/Vauxhall, Fiat voire Mercedes) Mitsubishi faisait bande à part.

Sandouville et Maubeuge à l’honneur

Dans le détail, l’usine de Maubeuge va continuer à produire "la famille Kangoo" , y compris ses versions électriques. La troisième génération du petit utilitaire sera mise en production à compter de mi-2019. À ses côtés sera assemblée un nouveau véhicule utilitaire. Badgé Nissan, le NV250 reposera sur l’actuelle plateforme du Kangoo. Renault précise également que l’accord conclu entre l’Alliance et Daimler est toujours d’actualité. Pour rappel, les équipes de Maubeuge produisent actuellement un clone du Kangoo au logo Mercedes : le Citan. Renault ne précise toutefois pas si la même stratégie sera conservée ou si le futur utilitaire allemand se contentera d’utiliser la plateforme de son cousin français.

Du côté de Sandouville, site actuellement dédiée à la production du Renault Trafic, de ses dérivés et des clones Nissan NV300 et Fiat Talento, l’usine accueillera la production d’un fourgon Mitsubishi. Basé sur la plateforme du Trafic, ce modèle sera commercialisé sur le marché australien et néozélandais.

Mots clefs associés à cet article : Fiat, Mercedes-Benz, Mitsubishi, Nissan, Opel, Renault, Véhicule utilitaire léger (VUL), Marché VUL

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER