Renault enraye la dérive de ses résultats au troisième trimestre 2020

Publié le par

Le chiffre d’affaires de Renault s’établit à 10,3 milliards d’euros au troisième trimestre de 2020, soit un repli de 8,2 % par rapport à la même période de 2019. Les ventes mondiales du groupe sont aussi orientées à la baisse, – 6,1 % pour 806 320 véhicules, dont 483 580 sous la marque Renault (– 7,2 %).

DR / Renault
DR / Renault

Au troisième trimestre 2020, Renault a jugulé la dégradation de ses résultats après un premier semestre particulièrement difficile. Le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 10,37 milliards d’euros sur le trimestre, soit un repli de 8,2 %. À taux de change et périmètre constants, la baisse aurait été de 3,2 %, précise le groupe. Les ventes mondiales du groupe sont encore en baisse, mais de manière moins marquée, affichant – 6,1 % et 806 320 véhicules. Signal positif, les résultats du seul mois de septembre sont encourageants, notamment en Europe.

La rentabilité passe désormais avant les volumes

« Ce troisième trimestre souligne l’évolution de notre politique commerciale privilégiant désormais la profitabilité aux volumes. Notre performance dans l’électrique, le très bon accueil de nos modèles E-Tech hybrides, nos réserves de liquidités et la dynamique positive de nos équipes nous rendent confiants en la capacité du groupe à enclencher son redressement » commente Luca de Meo, directeur général de Renault, qui pointe aussi un bon niveau des commandes.

Décrochage du marché brésilien

Sur un marché européen en recul de 5 %, le groupe Renault maintient une bonne dynamique avec 405 223 unités vendues au troisième trimestre (– 2,9 %), la part de marché progressant de 0,2 point à 10,3 %. Hors d’Europe, les ventes du groupe sont en recul de 9 %, très négativement frappées par la forte baisse des ventes au Brésil (— 50,9 %), en raison des difficultés du marché global et des nouveaux arbitrages sur les volumes évoqués par Luca de Meo. En Russie, deuxième marché du groupe, Lada est en hausse de 4,5 % sur le trimestre (sur un marché à + 3,7 %). Le groupe Renault est toujours un solide leader avec 28,8 % de part de marché, notamment grâce aux Lada Granta et Vesta, les deux véhicules les plus vendus sur le marché.
Le chiffre d’affaires de l’activité « Automobile » (hors Avtovaz) s’établit à 8,9 milliards d’euros, en repli de 7,4 %. « Cette variation s’explique essentiellement par une baisse des volumes (– 6,8 points) liée pour partie à l’ajustement des stocks », précise le groupe. La contribution d’Avtovaz au chiffre d’affaires du groupe est de 663 millions d’euros sur le trimestre, en baisse de 16,2 % tenant compte d’un effet de change négatif de 153 millions d’euros. À taux de change constants, la contribution d’Avtovaz aurait été en hausse de 3,2 %. Les « Services de mobilité » contribuent pour 5 millions d’euros au chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020. Le financement des ventes (RCI Banque) réalise un chiffre d’affaires de 758 millions d’euros au troisième trimestre, en baisse de 10,1 % par rapport à 2019.

Le PGE tiré techniquement à 60 %

L’activité automobile dispose, au 30 septembre 2020, de réserves de liquidités de 15,2 milliards d’euros. Elles incluent la convention d’ouverture de crédit de 5 milliards d’euros bénéficiant de la garantie de l’État français, dont 3 milliards d’euros ont été tirés à fin septembre 2020. Une opération technique pour que le PGE ne devienne pas caduc au 31 décembre, comme l’a expliqué la semaine dernière Jean-Dominique Senard, président du groupe. Les réserves de liquidités sont en baisse de 1,6 milliard d’euros par rapport au 30 juin, notamment en raison de la saisonnalité du besoin en fonds de roulement et de remboursement de dettes. Néanmoins, le groupe devrait réaliser un free cash-flow opérationnel de l’automobile positif au second semestre. Un indicateur prisé des places de marché.

Mots clefs associés à cet article : Dacia, Renault, Économie, CAFE, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER